Maddyness

À Lyon, VINCI Airports inaugure une technologie biométrique pour réduire l’attente à l’aéroport

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

À Lyon, VINCI Airports inaugure une technologie biométrique pour réduire l’attente à l’aéroport

Pepper Pepper Pepper
6326 - on fire  |  
Comments
Par Maddyness, avec Vinci Concessions - 06 octobre 2020 / 18H35

Ce lundi 5 octobre était inauguré en première mondiale à l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon, Mona l’assistant biométrique accompagnant les passagers de leur domicile jusqu’à l’embarquement. Lancée à partir de mi-octobre pour un an d’expérimentation, Mona sera d’abord proposé pour les vols vers le Portugal, dont VINCI Airports opère les aéroports, avant un déploiement à plus grande échelle. 

N’avez-vous jamais rêvé d’entrer dans un aéroport et de passer les différentes étapes les mains dans les poches ? L’enregistrement des bagages, la sécurité et l’embarquement sans avoir à sortir votre pièce d’identité et vos billets, c’est maintenant une réalité avec Mona. Cette première mondiale a été présentée par VINCI Airports ce lundi 5 octobre à un parterre de journalistes et d’élus à l’aéroport de Lyon, l’un des trois centres d’excellence pour l’innovation de l’opérateur aéroportuaire. Fluide et facile à prendre en main, elle est, selon Nicolas Notebaert, directeur général de VINCI Concessions et président de VINCI Airports, la “première et seule solution à offrir un parcours 100% numérique utilisant les technologies biométriques de A à Z” . Lancée dans un premier temps sur les à destination de Lisbonne et Porto au Portugal, Mona sera progressivement généralisée sur le territoire et dans d’autres pays. 

La reconnaissance faciale vous ouvre les portes de l’aéroport 

Pour bénéficier de ce service, entièrement gratuit, voyageurs et voyageuses peuvent s’inscrire via l’application Lyon Aéroports ou utiliser la borne mise à disposition au sein de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry. Le processus est simple : lors de la création du compte, un justificatif d’identité ainsi qu’un selfie sont requis pour identifier le futur passager. Une fois cet enregistrement réalisé, le client peut associer son vol à Mona en scannant le code-barre de sa carte d’embarquement.

Lors du premier voyage effectué, une authentification de la pièce d’identité sera réalisée. Ensuite, voyageurs et voyageuses pourront passer toutes les étapes, de l’enregistrement des bagages à l’embarquement sans avoir à sortir le moindre papier d’identité ou même une carte d’embarquement. Les usagers bénéficieront de files dédiées, identiques aux files Premium, dont les portiques s’ouvriront grâce à la reconnaissance faciale. “En moyenne, cette solution fera gagner 30 minutes à chaque passager” , précise Valérie Vesque-Jeancard, directrice déléguée France et Amériques de VINCI Airports. Les fonctionnalités supplémentaires du dispositif sont multiples. “Mona offre aussi de nombreux services personnalisés grâce à la géolocalisation” qui permet de détecter les lieux où travailler, où se détendre, où faire ses achats proches de soi, poursuit Tanguy Bertolus, président du Directoire d’Aéroports de Lyon. Pour permettre aux passagers de profiter de leur temps avant leur vol, des notifications leur sont envoyées 20 minutes avant l’embarquement ainsi qu’au début de celui-ci. Pensé comme un compagnon de voyage, Mona permet ainsi de préparer son déplacement avant d’arriver à l’aéroport et à l’intérieur de celui-ci. 

Innover en réseau

Pour arriver à ce niveau de performance, il aura fallu plus de “12 mois de travail aux trente membres de VINCI Airports, de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry et aux différents partenaires de l’opération”, souligne Nicolas Notebaert,. La solution se compose d’une partie CRM, d’une brique biométrique et d’une application mobile. Le challenge a été de réussir à connecter entre eux différents systèmes d’informations, celui de l’aéroport de Lyon et ceux des compagnies aériennes, avec le smartphone de l’utilisateur ou de l’utilisatrice afin d’obtenir des informations en temps réel sur la durée du vol, les horaires, le terminal d’embarquement, etc… 

La CNIL et la DGAC (direction générale de l’aviation civil) ont également apporté leur regard sur cette solution et validé son respect des règles de sécurité et de la gestion des données. “Une fois que l’avion a décollé, les informations sur le vol sont effacées. L’enrôlement personnel, c’est-à-dire la corrélation entre la photo et le passeport de l’utilisateur, est conservé sur le téléphone uniquement” , détaille Nicolas Notebaert. 

Mona est lancé en avant-première avec les compagnies aériennes Transavia et TAP pour les vols vers le Portugal. “Ce démarrage à Lyon, nous le faisons comme toujours avec la force de notre réseau. Choisir le Portugal comme première destination est porteur de sens. Vinci Airports contribue ainsi à la ré-ouverture durable des frontières. La prochaine étape, c’est bien sûr de déployer Mona  au Portugal et ensuite ailleurs sur notre réseau, notamment à Lisbonne, qui est aussi l’un de nos centres d’excellence pour l’innovation”, précise Anne Le Bour, directrice de la communication et de l’innovation chez VINCI Airports. 

L’aéroport du futur pour accueillir l’avion du futur 

VINCI Airports opère 45 aéroports dans 12 pays différents où l’opérateur compte bien déployer Mona. “Notre méthode d’innovation a toujours consisté à expérimenter au niveau local avant une diffusion plus globale” , révèle Anne Le Bour. Si la CNIL et la DGAC ont donné leur accord pour une utilisation en France, il faudra maintenant démontrer aux autres États l’intérêt et la sécurité de cette application comme solution d’authentification dans leurs aéroports. Mais c’est “le rôle d’un groupe comme le nôtre que de pousser de nouvelles idées, grâce à une intelligence mondiale fortement ancrée sur le terrain ” , ajoute Nicolas Notebaert.

L’expérience client et l’environnement sont les deux piliers de l’aviation du futur”. C’est pourquoi le groupe a choisi de se lancer sur les technologies biométriques, mais pas que. Ainsi, les aéroports opérés par VINCI Airports « préparent activement leurs infrastructures, leurs process et leurs métiers à accueillir les avions de demain, à la motorisation électrique ou hydrogène », conclut le directeur général.

Maddyness, partenaire média de Vinci Concessions

Par

Maddyness, avec Vinci Concessions

06 octobre 2020 / 18H35
mis à jour le 14 octobre 2020
Articles les plus lus du moment

12 startups qui s'engagent contre le gaspillage alimentaire

Technologies
Par Maëlle Lafond - 09H00vendredi 16 octobre 2020
Next

Comment bien pitcher sa startup

Business
Par Anne Taffin - 17H00jeudi 08 octobre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge