23 décembre 2020
23 décembre 2020
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
5151

7 concepts qui n’auront pas marqué l’année 2020

Chaque jour, la boite mail des journalistes de Maddyness est assaillie de communiqués présentant la nouvelle startup qui va changer notre vie. Si certaines idées sont vraiment séduisantes, d’autres concepts laissent dubitatifs. En voici la substantifique moelle.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
papier corbeille

Toucan Space

Qui n’a pas déjà rêvé d’envoyer ses objets personnels dans l’espace? La question aurait sans doute été plus logique dans l’autre sens : quelqu’un a-t-il vraiment déjà fantasmé sur cette idée? Pourtant, c’est de ce postulat qu’est partie la startup Toucan Space, qui propose soit d’acquérir des objets qui ont voyagé dans l’espace, soit d’y envoyer un bijou, une photo, un porte-clés … et de le récupérer avec "un certificat de vol spatial",  six mois à un an plus tard.

Du petit vol spatial de quelques minutes vers l'espace suborbital à la mission d'un mois vers la station spatiale internationale en orbite, l'expérience coûte entre 200 et plusieurs milliers d'euros, en fonction de la dimension de l'objet à propulser… Alors, qu'attendons-nous pour faire voyager les vieux bibelots de grand-mère dont on ne sait plus quoi faire ?

Découvrir Toucan Space

Detbox

On pourrait croire à une boîte à thé cylindrique, mais il n’en est rien. Ni Matcha, ni Rooibos ni quoi que ce soit d’ailleurs dans ce bocal, que vous recevrez vide. L'idée? Y glisser votre téléphone quand vous voulez déconnecter et ouvrir la "box" pour le récupérer quand vous en avez besoin.

Si l'idée de ces objets, qui coutent entre 10 et 15 euros, est de "matérialiser la déconnexion", un Do It Yourself (DIY) avec une boite à chaussures, une brique de lait ou un bocal de votre cuisine fera parfaitement l’affaire. L’avantage d’investir chez eux ? Les bénéfices sont reversés à "Mécénat Chirurgie Cardiaque - Enfants du Monde" . 

Découvrir Detbox

Demaskup 

Présentée comme "une solution anti confinement" en gras et police 28 sur le site, ce concept laisse vraiment perplexe. De quoi s’agit-il? Un ventilateur qui fait voleter des sortes de bandes de tissus qui intercepteraient et détruiraient "les émanations buccales virales en circulation" . Parfait pour les placer au centre des bureaux en open space ou au milieu de la table pour vos repas de famille…

"Le dispositif est parfaitement adapté pour se substituer aux mesures de distanciation et de protection individuelle et permettre ainsi aux activités commerciales, industrielles, éducatives, sportives et événementielles de maintenir une activité économique" , assure sur son site Daniel Vantillard, ingénieur à l’origine du projet, qui semble peiner à trouver un partenariat industriel pour exploiter son dispositif. "Commercialisation imminente" annonce la page web… On a hâte !

Découvrir Demaskup

Mask Off

Des masques ventilés, ça vous dit? C’est ce que propose Mask Off, startup qui a créé un masque transparent, doté de deux ventilateurs électroniques sur chaque côté, censés donner la sensation de ne plus en porter. Pas de risque de se contaminer à cause de ces aérateurs? Non, assure la jeune pousse, qui explique avoir en plus placé des Pods Ultraviolets qui éliminent les germes, virus et bactéries interceptés par le filtre. Le nec plus ultra de la protection et de quoi rendre jaloux les porteurs de masques chirurgicaux jetables… 

Découvrir Mask Off

I Disagree

Toujours sur ce marché, I disagree propose un masque avec tout bêtement écrit "I disagree" dessus. Si on ne comprend pas vraiment les revendications écrites dans la lettre ouverte, ses créateurs les scandent : "Pour avoir une alternative entre la violence et le silence, nous avons créé I DISAGREE, la marque de masque qui milite pour sa propre disparition". Point positif : les bénéfices sont reversés aux associations de soutien aux secteurs sinistrés, aux personnes en situation de précarité et à la préservation de l'environnement.

Découvrir I Disagree

La Coucou Box

"Deux snacks gourmands, une boisson et un mot personnalisable" pour entretenir le lien avec ses salariés, c’est le pari - vraiment gagnant ? - de la Coucou Box, développée par Quartier Frais. Patrons, faites donc livrer cette énième box dans les boites aux lettres de vos collaborateurs pour leur montrer que vous pensez à eux… grâce à des cookies et des jus de pomme !

Découvrir la Coucou Box

La Crème Libre

Le concept cartonne et les précommandes pleuvent. Lancée depuis le 1er décembre 2020, la startup propose des soins français qu’elle vend comme écolos car 100% rechargeables. Sur le papier, c'est tentant. Sauf que, quand on regarde de plus près le concept, voilà ce qui est proposé : des recharges en plastique - "à partir de matières recyclées et recyclables telles que l'huile végétale et les déchets d'huile", précise l'entreprise - sont à insérer dans un pot en béton. Pas moins de déchet plastique donc, mais un pot en béton en plus. 

Découvrir La Crème Libre