Portfolio#mobilité
Temps de lecture : 02'07''
26 janvier 2021

VivrOVert aide les citadins à quitter les villes

Créée pendant le confinement, la plateforme d’informations VivrOVert permet aux urbains en mal d’espace de sélectionner leur futur lieu de vie idéal, selon une soixantaine de critères disponibles.

57% des Français veulent quitter la ville pour vivre plus proche de la nature, selon un sondage Ifop réalisé en 2019. Cette envie de se mettre au vert s’est décuplée avec la crise sanitaire et les confinements successifs. Désormais, 29% des Franciliens prospectent loin des villes dans leurs recherches, selon les chiffres du site Se Loger. Pour accompagner cette transition, la plateforme numérique VivrOVert permet à ses utilisateurs de choisir leur futur lieu de vie selon une soixantaine de critères ajustables sur le site. 

« En mars dernier, on a vu tous ces Parisiens et autres urbains fuirent les métropoles pour aller se réfugier au vert, dans des gîtes ou maisons de famille pour mieux supporter le confinement, constate Dominique Valentin, CEO de VivrOVert et fondateur de Relais d’entreprises, un réseau d’une centaine de tiers lieux en France. Cela a fait germer une idée qui me trottait dans la tête depuis quelques temps » . C’est ainsi qu’est née la plateforme, en août 2020, fruit d’une association entre Dominique Valentin, Christophe Moquillon et trois autres associés, qui ne se sont encore jamais rencontré réellement. « On peut tout faire à distance aujourd’hui, même créer une entreprise » s’amuse le CEO, dont l’entreprise est basée à Rieux-Volvestre (Haute-Garonne). 

Trouver des offres d’emploi et des biens immobiliers

« Mais l’idée n’est pas de recréer de nouvelles centralités, ça n’aurait plus aucun sens que tous les Parisiens se retrouvent de nouveau coincés à La Rochelle parce qu’ils ont aimé leurs vacances là-bas… » , prévient Dominique Valentin. Pour donner de la valeur à des territoires souffrant d’un déficit de notoriété et correspondre aux attentes des personnes, la plateforme propose toute une série de critères objectifs à renseigner. 

Taux d’ensoleillement, services de proximité, distance d’une gare, d’une autoroute, de la mer ou d’une école, pluviométrie, altitude… Une fois les différentes catégories remplies, une carte de France, colorée du vert au orange, désigne les zones propices à l’installation, adaptée à chaque utilisateur. L’internaute peut ensuite cliquer sur chaque portion de territoire pour découvrir les offres d’emploi dans ce secteur, les biens immobiliers à vendre et les opportunités d’activité qui s’y trouvent. 

La plateforme accompagne déjà 5000 urbains en quête d’un point d’ancrage et ses cofondateurs prévoient 30 000 inscrits supplémentaires d’ici fin 2021. Gratuite pour ses utilisateurs, la plateforme tire ses revenus des professionnels de l’immobilier partenaires et des collectivités locales qui utilisent cet outil pour mesurer leur attractivité et définir des leviers d’action. « Notre ambition est de devenir un acteur écouté dans le cadre de la redynamisation des territoires ruraux et des réflexions portant sur la résilience de notre pays » conclut Christophe Moquillon, directeur général de VivrOVert.