Portfolio#medtech
Temps de lecture : 01'36''
11 février 2021

Covid-19 : Medelse comble les besoins en personnel des hôpitaux

Le Covid-19 a accentué les besoins de renforts dans les hôpitaux français. La startup Medelse a trouvé une solution pour soulager ces établissements de santé en les connectant aux professionnels de santé libéraux.

Avec l’admission massive de nouveaux patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux français depuis mars dernier, le manque de bras, déjà constaté avant la pandémie, est devenu criant. 100 000 postes seraient aujourd’hui vacants dans les hôpitaux publics et privés, selon la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), dont 34 000 infirmiers et 24 000 soignants. Une pénurie que la startup Medelse, créée en 2016, tente de contenir avec sa solution. 

Cette jeune pousse développe une plateforme qui met en relation les professionnels de santé avec les établissements en recherche de soignants. L’idée est de proposer aux utilisateurs des CDD, CDI ou vacations libérales tout en simplifiant la gestion administrative des démarches qui y sont liées, via l’automatisation des contrats et des facturations. Elle accompagne aujourd’hui’hui entre 2000 et 5000 membres actifs chaque mois, sur une communauté de 40 000 professionnels de santé.

« Soulager les équipes exténuées »

Mais la crise du Covid-19 a fortement perturbé l’activité des libéraux et accentué la demande de renforts dans les hôpitaux. Pour contribuer à désengorger le système de santé, Thomas Gendron, CEO de Medelse, a donc développé un nouveau service, à destination des indépendants, leur permettant de s’ouvrir à des missions courtes. « Les périodes fortes telles que les vacances, les fêtes de fin d’année ou les pics épidémiques sont autant de moments de tension pour les professionnels de santé. La communauté Medelse permet de combler les absences dans les plannings et de soulager les équipes déjà en place et exténuées par la situation sanitaire » , précise Thomas Gendron. 

Depuis octobre dernier, la plateforme a déjà permis de déployer 5000 professionnels de santé supplémentaires en renfort. Ces derniers ont prêté main forte dans les services de réanimation, pour la réalisation de tests PCR ou encore pour soutenir la campagne de vaccination, à destination des Ephad ou dans les différentes mairies. Aujourd’hui disponible en Ile-de-France, l’application de mise en relation est gratuite pour les soignants indépendants mais payante pour les 1500 structures qui s’en servent.