12 mars 2021
12 mars 2021
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
6393

33 millions d'euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 13 opérations ont permis aux startups françaises de lever 33,15 millions d'euros.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Dimaz Fakhruddin
Montant
33,15M€
Nombre d’opérations
13
TOUS LES VENDREDIS, L'ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense l’ensemble des opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent ci-dessous.

Autres actualités financières

Freelance.com rachète Coworkees. Le spécialiste de la mise en relation entre les entreprises et les travailleur·euse·s indépendant·e·s met la main sur l’activité de la plateforme d’accompagnement des entreprises qui ont des besoins éphémères en marketing et communication – pour un montant non communiqué. Le service en ligne entend, par cette opération, se positionner en concurrence directe avec les agences en France et en Suisse. Après l’intégration, les services de 50 000 experts de la communication pourront être sollicités par le biais de la plateforme.

HelloWork acquiert Seekube. Le spécialiste de l’emploi et de la formation s’offre la startup à l’origine d’une solution de forums virtuels de recrutement – pour un montant non communiqué. Il entend, par cette opération, "faciliter l’insertion des jeunes diplômés". L’outil racheté doit lui permettre de se déployer plus largement auprès des écoles et des collectivités territoriales, tout en améliorant son service aux entreprises. Pour mémoire, HelloWork avait annoncé en septembre 2018 une stratégie de développement par croissance externe dotée d’une capacité totale d’investissement de 30 millions d’euros. Cette acquisition fait suite à celles de JobiJoba, Diplomeo, Talentplug et Talent Detection.

Thoma Bravo rachète Talend. La société d’investissement américaine, spécialisée dans les logiciels et les services technologiques, a conclu un protocole d’accord avec l’entreprise, créée en 2005 en France mais cotée jusqu’alors au Nasdaq et experte de l’intégration et de l’intégrité des données. L’offre publique d’achat évalue ainsi Talend à 2,1 milliards d’euros. Si la transaction s’opérait, Talend "deviendrait une société non cotée en bourse et continuerait à investir dans sa transition vers le cloud". Le conseil d’administration de cette dernière a jusqu’au 10 avril pour examiner des propositions d’acquisition alternatives, avant d’acter une reprise au 3e trimestre.

Des business angels français participent à la série B de Hugging Face. La startup américaine, fondée par trois Français, boucle un tour de table de 40 millions de dollars. Mené par le fonds Addition, avec Lux Capital, A.Capital et Betaworks, ce dernier accueille aussi le co-fondateur de Datadog (Olivier Pomel), le PDG de Dataiku (Florian Douetteau) ou le fondateur d’eFounders (Thibaud Elzière). À travers cette opération, la société entend "tripler les effectifs" de ses bureaux parisiens et new yorkais, mais également ceux qui travaillent à distance. Pour rappel, plus de 5 000 entreprises utilisent sa technologie : une librairie open-source visant à permettre aux scientifiques de construire des modèles de machine learning appliqués au traitement du langage naturel (TLN).