2 avril 2021
2 avril 2021
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
7447

59 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 13 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 59 millions d'euros.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Paweł Czerwiński
Montant
59,4M€
Nombre d’opérations
13
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

#AssurTech
Acheel
29M€
#BioTech
Pili
4M€
#Médias
Newsbridge
4M€
Elaia Partners , Bpifrance , business angels
#Legaltech
Leeway
3,6M€
HenQ , Kima Ventures , business angels
#FinTech
MoneyTrack
2,3 M€
AG2R La Mondiale , business angels
#GreenTech
Néolithe
2 M€
Andurance Ventures , business angels
LegalTech & administratif
Comptalib
1,5 M€
Eudomia , business angels
#ecommerce
Sensaterra
1 M€
business angels
#Fintech
OneWealthPlace
1M€
business angels , Bpifrance
#Divertissement
Lanslot
500K€
#FashionTech
Atelier Unes
400K€
ABAB , business angels

Autres actualités financières

Smoove et Zoov se rapprochent. Le premier, qui opère les Vélib du Grand Paris dans le cadre du consortium Smovengo, et le second, spécialiste des vélos électriques partagés, s’allient afin de créer une nouvelle entité et proposer des offres aux villes et collectivités. "Nous allons pouvoir déployer des solutions légères de free floating ainsi que des parcs plus lourds avec ancrage" , a indiqué à Maddyness Benoît Yameundjeu, directeur général de Smoove, sans décliner le détail de l’association financière. Pour rappel, les sociétés comptabilisent à elles deux 120 salarié·e·s – un chiffre qui pourrait grimper à 200 d’ici à 2 ans. Aucun déménagement n’est prévu – la nouvelle entité dispose de bureaux à Paris, Bordeaux et Lyon – à date, mais les collaborateur·rice·s travailleront ensemble à distance.

Groover rachète Soonvibes. La startup, à l’origine d’une plateforme de mise en relation entre les artistes qui veulent promouvoir leur musique et les médias ou professionnel·le·s en quête de talents, met la main – pour un montant non-communiqué – sur l’activité complémentaire de son homologue. Soonvibes accompagne plusieurs artistes de la scène électronique dans leur développement promotionnel auprès des fans et professionnel·le·s de l’industrie musicale. Le service revendique 70 000 utilisateur·rice·s. Groover indique vouloir, au travers de cette opération, "renforcer sa présence sur la scène des musiques électroniques". La jeune pousse assure que "38 000 artistes sont inscrits pour contacter une communauté de plus de 1 000 médias et professionnels". Près de la moitié de son chiffre d’affaires serait, par ailleurs, réalisé à l’etranger (Amérique du Nord et Europe).

OneWealthPlace acquiert Silk. La FinTech, qui boucle cette semaine un tour de table d’un million d’euros (voir ci-dessus), indique que ces nouveaux fonds seront notamment mobilisés pour développer une offre intégrée avec la solution de la startup sur laquelle elle vient de mettre la main – pour un montant non-communiqué. Quand OneWealthPlace accompagne les divers acteurs de la gestion d'actifs et de fortune dans leur transformation numérique, Silk propose un écosystème de composants métiers dans le but de répondre aux besoins opérationnels des asset managers. L’acquéreur affirme vouloir renforcer sa "vision stratégique de construire un écosystème de gestion de la distribution des fonds".

La Cogip rachète le Petit Ballon. Le groupe lyonnais, qui regroupe diverses sociétés et compétences en transport et logistique, en élaboration et distribution de vins ainsi qu’en restauration, met la main – pour un montant non-dévoilé – sur l’activité complémentaire de la startup, qui propose une plateforme en ligne pour guider les consommateur·rice·s dans leur choix de vin. L’acquéreur fait part de sa volonté d’améliorer l’expérience client offerte par le Petit Ballon, qui pourra s’appuyer sur la présence internationale de celui-ci pour développer son offre de vente en ligne et auprès des professionnel·le·s. Pour mémoire, la startup revendique 135 000 abonné·e·s pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros et dit mettre l’accent sur la viticulture durable pour réduire son empreinte environnementale.

SBA Compta acquiert Ubiconseil. La startup, qui développe une plateforme numérique d'expertise-comptable et conseille les entrepreneur·euse·s en la matière, met la main – pour un montant non-communiqué – sur le groupe d’expertise-comptable présent dans les villes de Poitiers (86), Chauvigny (86), Bourcefranc-le-Chapus (17) et Tours (37). Par cette opération, elle ambitionne de renforcer sa stratégie "cross-canal" en alliant une expérience numérique et un réseau physique. L’entreprise intègre une entité qui réalise un chiffre d’affaires de 2,7 millions d’euros et compte 47 salarié·e·s en 2020. De quoi passer un cap critique, puisqu’elle fait désormais état d’un total de quelque 136 collaborateur·rice·s.