Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'12''
9 avril 2021
Maarten Deckers

132 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 21 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 132 millions d'euros.

Montant
132,28M€
Nombre d’opérations
21
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

Elior rachète Nestor. Le groupe expert de la restauration collective met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de la startup, à l’origine d’un service de livraison de plats culinaires au bureau. Fondée en 2015, cette dernière fait appel à des chef·fe·s du monde entier pour élaborer quelque 200 recettes originales chaque année. Ses clients et clientes bénéficient d’un tarif unique à 15 euros. Elior indique vouloir, au travers de cette opération, « compléter ses offres à destination des entreprises, élargir ses capacités en livraison et répondre concrètement aux besoins des salariés en télétravail » . Le groupe précise que la nouvelle entité s’apprête à opérer « un repositionnement sur le segment B2B » , alors que Nestor évoluait jusqu’ici en B2C pour livrer 10 000 repas chaque semaine. L’entreprise bénéficiera d’une plus grande force de frappe pour accélérer son déploiement en France.

AVP Capital II réalise un closing à hauteur de 250 millions d’euros. Ce nouveau fonds initié par AXA Venture Partners été retenu par la commission Tibi, qui regroupe 22 investisseurs institutionnels français s’étant engagés à déployer plus de 6 milliards d’euros dans des fonds français « growth ». Il s’agit d’une première étape pour le véhicule, dont le closing final attendu fin 2021 devrait lui permettre d’atteindre la taille critique de 500 millions d’euros. Pour mémoire, le fonds AVP Capital I avait levé 150 millions d’euros à sa fondation en 2016. Son initiateur avance qu’il aurait été « déployé avec succès » et permis « la création de licornes, comme Phenom People, et la réalisation d’une cession (One Inc) ». À noter que si ce fonds de première génération se concentrait sur les entreprises au stade initial de leur développement, AVP Capital II « s’étendra à tous les segments du VC, de l’‘early growth’ jusqu’au ‘late growth’  » .

iXO PME 1 réalise un closing à hauteur de 60 millions d’euros. Porté par la société de capital-investissement iXO Private Equity, ce fonds revendique son ancrage territorial. Il a reçu le soutien de quelque 160 souscripteurs, majoritairement d’anciens chefs d’entreprises qu’il avait appuyés. Son siège social étant situé à Toulouse, iXO Private Equity est très proche de l’écosystème entrepreneurial du Sud de la France. C’est pour soutenir la croissance des petites et moyennes entreprises du secteur que iXO PME 1 a vu le jour. Fort d’une capacité d’investissement de 2 à 5 millions d’euros par opération, ce dernier indique avoir d’ores et déjà mis fin 2020 deux tickets dans des entreprises « dont le savoir-faire reconnu leur permettra de s’imposer sur leur marché ».