Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 03'30''
16 avril 2021
printemps
Anders Jildén

65 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 15 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 65 millions d'euros.

Montant
64,75M€
Nombre d’opérations
15
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

HealthHero rachète Qare. La startup britannique, créée en 2019 et à l’origine d’une plateforme de téléconsultation, met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de son homologue française, fondée en 2017. L’acquéreur, qui indique que la nouvelle entité représente « 22 millions de patients et 3 millions de téléconsultations par an » , souhaite faire de Qare la marque « grand public » de sa gamme de services. Il est un habitué des rachats, partout en Europe – Doctorlink (Royaume-Uni), MyClinic (Irlande) et Fernarzt (Allemagne). Sa stratégie consiste à créer un groupe pan-européen, à même de respecter les spécificités de chaque système de santé national. Pour mémoire, Qare avait intégré début 2021 l’indice FrenchTech 120 et a connu une croissance déclarée de 800 % en 2020 du fait de la pandémie de Covid-19. Ce qui ne laissait pas présager un éventuel rachat.

group.One acquiert WP Media. L’entreprise suédoise, spécialiste des services en ligne, met la main sur l’activité de l’éditeur logiciel français – pour un montant non communiqué. Ce dernier a bâti sa réputation sur sa capacité à optimiser les performances des sites Web et son acquisition doit ainsi permettre à group.One de « renforcer son positionnement sur le marché WordPress, afin d’offrir à ses clients l’optimisation de la vitesse de chargement de leurs sites web mais aussi la performance en ligne » . La startup tricolore conservera ses effectifs et opérera sous le statut de marque indépendante, précise aussi group.One. Pour rappel, elle fait état de 200 000 clients et le plugin de cache qu’elle édite, son produit phare, serait le plus utilisé dans le monde avec quelque 1,5 million de sites Web couverts.

Teaminside Group rachète The Good Will. Le spécialiste de la transition numérique des entreprises met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité complémentaire de la startup, fondée en 2017. Cette dernière propose un service destiné aux annonceurs, agences médias et cabinets de conseil ayant des problématiques de recrutement autour des profils experts des médias numériques. Son acquisition doit permettre à Teaminside Group d’étendre sa compétence à ce secteur, qui connaît de « nombreuses demandes » . L’entreprise a procédé au rachat d’Aravati, Elevate, la Relève et Monsieur Guiz. L’ambition : s’imposer comme l’un des principaux acteurs des ressources humaines numériques.

La Poste acquiert Openvalue. Le groupe de services postaux et numériques met la main – pour un montant non communiqué – sur le cabinet de conseil, spécialiste du big data et de l’intelligence artificielle. Fondé en 2014, ce dernier doit permettre à son acquéreur de renforcer son activité dans le domaine alors qu’il a déjà intégré la startup Probayes en 2016. La Poste entend, à travers cette opération, réunir « 150 experts en machine learning, deep learning et computer vision” pour “maîtriser toute la chaîne de valeur, du projet à la structuration ». Son objectif : devenir un partenaire de confiance, dont l’éthique est connue, d’entreprises privées issues de l’ensemble des industries en matière d’utilisation de l’IA.

The Independent Group rachète Lefty. L’expert du marketing met le grappin – pour un montant non communiqué – sur l’activité de la startup, à l’origine d’une plateforme SaaS permettant aux marques de découvrir, gérer et évaluer leurs diverses collaborations avec des influenceur·euse·s – TikTok, YouTube, Twitter et Instagram. Cette dernière dispose de multiples clients dans l’industrie du luxe et doit permettre à son acquéreur de renforcer sa compétence sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Sa solution sera intégrée dans chacun des 12 bureaux de The Independent Group à travers le monde, avec une volonté très forte à New York (États-Unis) et Shanghai (Chine) de couvrir ces deux marchés stratégiques.

Jolt Capital IV réalise un closing à hauteur de 212 millions d’euros. Initié par la société de gestion spécialisée dans l’investissement de croissance dans la DeepTech Jolt Capital, ce fonds disposait de 101 millions d’euros depuis le closing initial en juillet 2020. Il financera « des sociétés B2B réalisant un chiffre d’affaires substantiel et construites sur une solide propriété intellectuelle ». Sur une période de quatre ans, Jolt Capital IV investira des tickets compris entre 15 et 40 millions d’euros dans une douzaine de startups. Le closing final est attendu en juin 2021 et un premier investissement sera « très bientôt » annoncé. Cette opération porte les actifs sous gestion de la société à plus de 400 millions d’euros.