7 mai 2021
7 mai 2021
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
8681

220 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 20 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 220 millions d'euros.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Nick Perez
Montant
220,28M€
Nombre d’opérations
20
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

#Fintech
Fintecture
6,2M€
#BioTech
MexBrain
5,75M€
#Martech
Snipfeed
4,2M€
CRV , Abstract Ventures , Crossbeam , ID8 Investment , Isai , business angels
#Cybersécurité
CrowdSec
4M€
#AssurTech
Dalma
2M€
Frst , GFC
#HealthTech
Teale
2M€
Isai , Kima Ventures , Evolem , business angels
MedTech
Mapatho
1,3M€
Angels Santé , Crédit Agricole , business angels
#ecommerce
Polar Analytics
1,2M€
Frst , Kima Ventures , business angels
#MarTech
Rushmix
1M€
BJ Invest , Bpifrance , business angels
#RH
Prev&Care
1M€
123 Investment Managers , family office
#GreenTech
Save Market
1M€
#Management
Semana
600K€
Entrepreneur First , Bpifrance , business angels
#Services
TravelAssist
500K€
#RetailTech
Evoluflor
450K€
business angels
#RetailTech
Little Bill
80K€
#ECommerce
Salty
NC
Kernel Investissements , business angels

Autres actualités financières

Causeway rachète Ermeo. Le spécialiste britannique de la transformation numérique du secteur de la construction met la main – pour un montant non communiqué – sur la startup française, à l’origine d’une solution logicielle permettant de standardiser et numériser les processus opérationnels des industriels. De quoi, selon elle, "valoriser le coeur de métier des techniciens en les débarrassant des tâches inutiles". Causeway évoque l’acquisition comme une "avancée stratégique majeure" , qui va "apporter encore plus de valeurs à ses clients et ouvrir un nouveau marché" . Pour mémoire, Ermeo dispose de 40 clients grands comptes – tels qu’EDF, SNCF, Total, Eiffage, Bouygues ou Eurotunnel. Lancée en 2015, la startup emploie une trentaine de personnes et a précédemment levé 2,5 millions d’euros.

OlyBe acquiert Yoga Connect. La startup, qui propose des cours de yoga en présentiel et en ligne, met la main – pour un montant non communiqué – sur la plateforme de VOD de son homologue. Cette opération doit lui permettre d’élargir sa communauté, pour atteindre les 40 000 élèves et 800 professeurs. OlyBe enrichit, par ailleurs, son offre pour la personnaliser davantage en fonction de leur profil et de leurs envies. Ainsi, chacun se voit proposer des séances appropriées parmi les 4 000 cours disponibles. Un service B2B est également à la carte et sollicité par une quarantaine d’entreprises à cette date. Pour rappel, OlyBe a été fondée en 2015 et a précédemment levé 1,5 million d’euros.

Clean Biologics acquiert Biodextris. La startup française, qui fournit des services de contrôle qualité et production de matières premières biologiques aux acteurs de l’industrie biopharmaceutique, met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de production de lots cliniques ainsi que de contrôle qualité de la startup québécoise. Cette dernière devient, par là, une entité de Clean Biologics, qui voit l’opportunité d’intégrer des offres complémentaires et de s’implanter sur le marché nord-américain. Pour rappel, le Français fondé en 2018 a déjà fait l’acquisition de Naobios et ses procédés de fabrication de vaccins viraux en 2019.

Blisce II réalise un premier closing à hauteur de 125 millions d’euros. Initié par la société d’investissement en capital-risque Blisce/, ce fonds certifié B Corp est actif en Europe comme aux États-Unis. Il a pour objectif la taille critique de 300 millions d’euros et réalisera des investissements allant de 10 à 30 millions d’euros dans des entreprises "à la pointe des nouvelles tendances de consommation". Blisce II s’intéressera particulièrement aux secteurs à forte croissance et à impact – lutte contre le gaspillage alimentaire, futur de la santé, micro-mobilité, services financiers et accès à l’éducation, par exemple. Le fonds a aussi réalisé son premier investissement dans Imperfect Foods, une startup américaine en matière d’épicerie en ligne durable. À noter que les entreprises de son portefeuille sont tenues de répondre à deux clauses : accepter d’effectuer une évaluation ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) tous les 12 à 18 mois et un engagement à faire passer un entretien à au moins un profil issu de la diversité pour chaque poste ouvert de cadre dirigeant. Pour mémoire, Blisce a précédemment soutenu quelques entreprises à succès – parmi lesquelles Spotify, Pinterest, Headspace, Too Good To Go ou Brut.