Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 03'59''
21 mai 2021
paysage
Canary Ride

622 millions d’euros levés par les startups françaises ces deux dernières semaines

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds des deux semaines qui viennent de s'écouler. 26 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 622 millions d'euros.

Montant
622,1M€
Nombre d’opérations
26
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées ces deux dernières semaines par les startups dont le siège social se trouve en France . Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins sont ici prises en compte.

#GreenTech
Back Market
276M€
General Atlantic, Goldman Sachs Growth Equity, Aglaé Ventures, Eurazeo et daphni
#Proptech
Edgar Suites
104M€
BC Partners
#RetailTech
Ankorstore
84M€
Tiger Global, Bain Capital Ventures, Index Ventures, GFC, Alven et Aglaé
#Mobilité
Virtuo
50M€
Axa Ventures
#MedTech
ReLyfe
40M€
Forepont Capital Partners
#Ecommerce
Partoo
15M€
Webedia
#FinTech
Klub
8,3M€
Ki Foundation, Amnis Ventures, BlackDragon, Moonwhale Ventures et business angels
#RH
Regate
7M€
360 Capital, Financière Saint-James et business angels
#PropTech
Hosman
6M€
LBO France, Waterstart, UL Invest et business angels
#DeepTech
DessIA
5,5M€
Supernova Invest, Btov Partners, Go Capital et Bpifrance
#FoodTech
Grand Scène
4M€
Finorpa, Bpifrance, Région Hauts-de-France et business angels
#Cybersécurité
Arkhn
4M€
Kurma Partners, Newfund, EIC Fund et Bpifrance
Autre
Cleyrop
4M€
Business angels et Bpifrance
#DeepTech
SmartCatch
3,2M€
Kurma Partners, IRDI Capital Investissement et M-Capital
#Mobilité
Wesk
3M€
Greenpact et business angels
#FinTech
Finary
2,2M€
Speedinvest, Y Combinator, Kima Ventures et business angels
#RH
Bloomin
2M€
Club des prophètes et investisseurs historiques
#Services
Feels
1,1M€
Business angels
#MedTech
Diafir
800K€
Happy Capital et Go Capital
#PropTech
Ublo
600K€
Kima Ventures et business angels
#Services
FairFair
400K€
Méliès Business Angels et Mines Alès Angels
Services
Aga Care
NC
Business angels
#Retail
Watiz
NC
Frenchsquare
#Ecommerce
Jellysmack Studios
NC
Softbank
#PropTech
Ubiplace
NC
Egis

Autres actualités financières

STMicroelectronics acquiert Cartesiam. Le fabricant franco-italien de composants électroniques met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de la jeune pousse toulonnaise Cartesiam, éditeur de logiciels spécialisé dans l’intelligence artificielle. Cette dernière s’est spécialisée dans l’apprentissage des machines embarquées dans les objets connectés. Son principal produit, Nano Edge Al Studio, est présent dans « des milliards d’appareils » et « permet aux concepteurs de systèmes embarqués n’ayant pas d’expertise en IA de développer des bibliothèques spécialisées qui intègrent directement des algorithmes d’apprentissage automatique dans un large éventail d’applications ». Avec ce rachat, STMicroelectronics entend « renforcer sa stratégie en matière d’IA et accroître son portefeuille de technologies pour répondre aux besoins en matière d’apprentissage automatique embarqué ». Le groupe intègre ainsi la vingtaine de salariés de l’entreprise.

Worklife rachète Nona.care. La startup française, experte des avantages sociaux, met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité complémentaire de son homologue allemande, qui est à l’origine d’une plateforme de soutien à la parentalité en entreprise. Avec cette opération, Worklife veut continuer à « enrichir son portefeuille clients avec de nouvelles entreprises européennes prestigieuses » , à l’instar de Contentful, Hellofresh ou Taxfix. C’est la quatrième acquisition de la startup, qui compte désormais « plus de 130 entreprises clientes et plus d’un million de salariés couverts » par sa solution. Elle projette d’émettre 100 000 cartes de paiement – pour financer les titres restaurant, la mobilité des salariés, les services à la personne ou les frais de télétravail – d’ici à fin 2021.

Weenat acquiert Weather Measures. La jeune pousse, spécialisée dans les solutions de météorologie connectée et d’agronomie de précision, met la main – pour un montant non dévoilé – sur l’activité complémentaire de son homologue Weather Measures, experte de la météorologie spatialisée pour le secteur agricole. Le nouvel ensemble, qui intègre toute la chaîne de valeur de la donnée agro-météo, revendique « une première en Europe et un levier fort pour améliorer les performances des agriculteurs et de leurs conseillers ». Les fondateurs de Weather Measures apportent, dans le cadre de ce rapprochement, leurs actions au capital de Weenat et deviennent actionnaires. Chaque entité sera maintenue dans le but de « conserver son assise territoriale et maintenir un lien étroit avec le terrain ».

Salsify rachète Alkemics. L’entreprise américaine, à l’origine d’une plateforme de gestion de l’expérience produit, met la main – pour un montant non divulgué – sur la solution de la startup française, qui permet aux distributeurs français et britanniques de coopérer avec leurs fournisseurs. L’acquéreur dit espérer une « fluidification des échanges d’informations produits » à travers cette intégration, qui lui permettrait de devenir « la première plateforme technologique globale de gestion du commerce ». La société issue de la fusion dépassera « les 100 millions de dollars de chiffre d’affaires d’ici à mi-2021 » et comptera « environ 600 employés, avec des bureaux à Paris, Boston et Lisbonne ». Antoine Durieux, CEO et co-fondateur supervisera les opérations en Europe. Pour rappel, le portefeuille clients de la nouvelle entité couvre un écosystème composé de grandes marques – Mars, L’Oréal, Coca-Cola, GSK, etc. – et de distributeurs – E.Leclerc, Carrefour, Intermarché et Metro.

Elaia Digital Ventures 4 réalise un premier closing à hauteur de 120 millions d’euros. Consacré aux technologies numériques, ce fonds initié par la société d’investissement du même nom vise la taille critique de 200 millions d’euros d’ici à la fin 2021. Il mettra des tickets s’étalant de 1 à 10 millions d’euros dans des startups en amorçage, d’abord « dans les domaines à fort potentiel numérique tels que les infrastructures cloud, la RetailTech, les sciences de la vie numériques et la FinTech ». Les investissements seront reconduits jusqu’à la série B, en lead ou co-lead. Ont abondé le fonds Bpifrance, le Fonds européen d’investissement, la MGEN, BNP Paribas ou encore la BRED. Ils sont aussi rejoints par de nouveaux investisseurs, des family offices ainsi que des personnes physiques de la tech. Trois premiers investissements sont ainsi, d’après le fonds, « sur le point d’être annoncés ».

Capza 5 Flex Equity réalise un closing final à hauteur de 700 millions d’euros. Porté par la société de capital-investissement du même nom, ce nouveau fonds atteint, à travers cette opération, le double de la taille finale de son prédécesseur. Experte des PME et ETI, Capza propose « des solutions de financement flexibles combinant capital majoritaire ou minoritaire, obligations convertibles et mezzanine » aussi bien en France, qu’en Allemagne, Espagne et Italie. Son fonds Capza 5 Flex Equity a effectué, depuis septembre 2020, 6 opérations et est déjà investi à hauteur de 21 % : IMF Business Schools (e-learning, Espagne) ; Ynov Campus (enseignement supérieur informatique et numérique, France) ; Magellan Partners (conseil en transformation digitale, France) ; Winncare (santé, France) ; MT systems (services B2B, France) ; et Eidos Media (Content Management System SaaS, Italie). Ses équipes Flex Equity assurent avoir mené, depuis 2004, « 80 transactions combinant capital et mezzanine avec un multiple de 1.97x sur les transactions réalisées ».