Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'04''
25 juin 2021
paysage
Mathias Bach Laursen

155 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 18 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 155 millions d'euros.

Montant
155,03M€
Nombre d’opérations
18
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

Zenchef acquiert Billee. La startup, à l’origine d’une solutions de réservation en ligne de restaurants, met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité complémentaire de son homologue, experte du paiement mobile dans ce même secteur. L’opération doit permettre à Zenchef de « s’appuyer sur la technique et l’expertise de Billee pour lancer de nouveaux produits, notamment le paiement de l’addition via QR code et s’imposer comme un acteur majeur sur le marché ». Pour mémoire, quelque 5 000 restaurants – dont 120 étoilés et de nombreuses chaînes – utilisent le service de Zenchef à travers la France à date.

Labelium rachète Arcane. Le groupe de marketing numérique met la main – pour un montant non communiqué – sur le spécialiste français des stratégies d’acquisition numériques. Ce dernier exploite des données et optimise les leviers d’acquisition payants – SEA, display et social – pour accélérer la croissance de ses clients. « La startup continuera d’opérer comme une agence indépendante avec ses 45 collaborateurs au sein de Labelium, tout en apportant son savoir-faire technologique » , ont indiqué les deux entités. Il s’agit de la 6e acquisition de Labelium en 5 ans.

Alma crée son premier fonds commun de titrisation. La startup, à l’origine de solutions de paiement fractionné, indique dans un communiqué que ce véhicule agira « comme une levée de dettes en permettant le financement des créances des marchands ». Elle cherche à lever 200 millions d’euros sous deux ans pour l’abonder. La première ligne de ce FCT va permettre, selon l’entreprise, de financer « un peu plus d’un milliard d’euros d’encours d’ici à un an ». Eiffel Investment Group, un spécialiste de la dette privée, a d’ores et déjà investi un montant non communiqué.

Épopée Immo Rendement I réalise un closing intermédiaire de 110 millions d’euros. Ce fonds, initié par la société d’investissement brestoise Épopée Gestion, vise à financer des infrastructures immobilières d’entreprises en région. De grands institutionnels français ont soutenu ce premier tour de table – parmi lesquels Amundi, Primonial, Allianz, OFI, Carac, la CARCDSF et Groupama Loire-Bretagne. Le fonds investira dans des actifs tertiaires (bureaux, entrepôts logistiques, etc.) implantés majoritairement dans des villes de moins de 20 000 habitants. Une trentaine d’actifs avec des tickets unitaires compris entre 2 et 15 millions d’euros ont été sécurisés post-closing. Epopée Immo Rendement I vise, d’ici à fin 2021, une taille finale comprise entre 150 et 200 millions d’euros.