9 septembre 2021
9 septembre 2021
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
8999

Les Français restent attachés à leurs bureaux en entreprise

Une étude publiée par CDB et Yougov estime que si les salariés plébiscitent plus de flexibilité de la part des employeurs, ils veulent pour la plupart conserver un lien à leur environnement de travail en entreprise.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
© Israel Andrade

72% des Françaises et Français souhaitent bénéficier d’une plus grande flexibilité de la part de leur entreprise en termes d’horaires et de localisation, révèle la dernière étude menée par CDB, cabinet de conseil en aménagement des espaces de travail et Yougov. Mais ce n’est pas parce qu’un retour à l’organisation avant-pandémie n’est pas souhaitable que les salariés veulent dire définitivement adieu aux locaux de leur entreprise. 

L’épanouissement au bureau

Après des mois de travail à distance imposé, la moitié des actifs affirment se sentir plus épanouis lorsqu’ils travaillent à leur bureau plutôt qu’à leur domicile, révèlent les chiffres de l’enquête. Ce sentiment est d’autant plus partagé par les habitants des grandes villes (56%) qui vivent souvent dans des espaces plus restreints et sans espaces de vie extérieurs. Pour 69% des sondés, l’environnement de travail est l’élément contribuant le plus à leur épanouissement, et ils sont 71% à vouloir que leurs espaces de travail soient optimisés. 

Parmi les motivations évoquées pour un retour sur site, la plus forte provient sans surprise de l’envie de recréer du lien social. Ainsi, 47% des personnes interrogées disent retourner au bureau pour retrouver une convivialité avec leurs collègues. Plus de 60% des salariés considèrent que le travail en présence permet une meilleure communication et 40% soulignent l’importance du bureau pour la collaboration entre les équipes. Loin de leurs collègues et infrastructures, 40% des Français se sont rendus compte que le lieu de travail contribue à donner du sens à leurs missions, souligne l’étude. Ce sentiment reste néanmoins significativement moins partagé par les répondants travaillant dans des TPE - 28% seulement, dû au faible nombre d’employés.

Un environnement propice à la concentration

D’autres raisons poussent les salariés à revenir au bureau. Parmi elles, 28% des répondants estiment que cet environnement est plus propice à la concentration et 23% y voient l’occasion d’y retrouver un poste de travail plus ergonomique que celui depuis lequel ils travaillent lorsqu’ils sont chez eux. 

Mais un simple retour au bureau ne suffira pas. Près des trois quarts des actifs interrogés souhaitent que leur entreprise mettent en place des actions pour améliorer le lien entre les collaborateurs. " Pour cette rentrée 2021, les dirigeants d’entreprise vont donc devoir adapter leurs organisations managériales, peut-on lire en conclusion de l’étude. Ils devront probablement proposer un modèle de travail hybride, de flex office et des lieux de travail qui favorisent les échanges entre collaborateurs ainsi qu’un environnement propice à leur épanouissement ".