Décryptage#rh / management
Temps de lecture : 03'20''
12 novembre 2021
Bureaux d'each One
Bureaux d'each One. © Unsplash

Each One mise sur ses bureaux au Sentier pour développer sa mission sociale

Les locaux d’une entreprise ont un impact sur sa performance, son image, ses investisseurs. Un levier clé pour Théo Scubla, CEO d’each One, une entreprise à impact qui aide les entreprises à attirer les meilleurs collaborateurs pour "scaler" leur impact. Lui et son équipe ont ouvert des locaux au cœur du Sentier, un quartier parisien bouillonnant de startups et d’énergie.

Entre les Grands Boulevards, le palais Brongniart, le musée des Arts et Métiers et Strasbourg Saint-Denis se niche le quartier du Sentier. Dans ce petit rectangle du 2e arrondissement, les rues sont calmes, sauf à midi et à l’heure de l’afterwork, car les startups et leur écosystème ont afflué pour y installer leurs locaux. « Il y a une émulation dans ce quartier, une vibration qui se ressent », s’enthousiasme Théo Scubla. Il a confondé each One, une startup qui facilite l’insertion des réfugiés dans de grandes entreprises et qui s’est installée dans le quartier du Sentier depuis presque deux ans. « On y est proche des entreprises avec qui nous collaborons, nos clients, et de startups qui sont nos pairs. Cela crée un environnement de solidarité, de transversalité et d’entraide très enrichissant. »

Un quartier central pour attirer des talents de toute l’Île-de-France

Pour l’entrepreneur et son équipe, la décision de rester dans le centre de Paris et de déménager les locaux d’each One dans le Sentier tombait sous le sens. « On a pris la décision en une heure à partir des volontés de l’équipe », explique Théo Scubla. « Il nous fallait des bureaux centraux, pour pouvoir faire des rendez-vous efficacement et se trouver à équidistance de nos employés qui vivent dans toute l’Île-de-France. » La startup, qui était déjà installée dans le 2ᵉ arrondissement et appréciait déjà le quartier, a donc déménagé avec HelloW, qui propose des bureaux clés en main aux entreprises de 20 à 300 salariés.

Bureaux de each One

L’objectif de ce déménagement, c’est aussi de gagner en crédibilité auprès des investisseurs. « Nous n’avons pas de baby-foot, de table de ping-pong ou de billard », plaisante l’entrepreneur qui connaît bien les clichés associés aux startups. « Les cloisons sont transparentes pour que la lumière traverse les 200m² d’espace : il y a un nombre suffisant de salles, une cuisine pour que l’équipe puisse se réunir et des espaces où l’on peut recevoir les clients avec une vraie insonorisation. »

Entrait également en jeu la symbolique d’avoir de beaux locaux lorsque l’on est une entreprise avec une mission sociale : avec une quarantaine d’employés au compteur, each One permet aux personnes réfugiées de trouver un emploi à la hauteur de leurs compétences en les aidant à se préparer et à se former. Ils ont ainsi accompagné plus de 2000 personnes réfugiées et nouveaux arrivants dans 47 villes françaises.

« Nous voulions nous donner les moyens de nos ambitions et de la performance que nous attendions. Dès que l’on touche à l’impact social », ajoute-t-il, « les gens s’imaginent que les moyens mis en place vont être plus rudimentaires. Mais je pense que pour accompagner des centaines, voire des milliers de personnes et leur permettre de retrouver leur place en France et en Europe… Il faut rendre le concept du changement et de l’inclusion plus sexy.  Il faut agir mais il faut aussi convaincre candidats, clients et autres parties prenantes avec des codes visuels dans lesquels ils ont confiance. C’est pourquoi nous avons voulu armer nos employé·e·s d’un bel espace de travail, agréable et bien équipé. »

Des bureaux modulables pour s’adapter aux défis de la croissance

Avec un recrutement prévu de 25 personnes dans les prochains mois, each One est en pleine phase de croissance. D’ici fin 2022, each One prévoit d’avoir doublé ses effectifs avec des postes seniors dans les ventes ou l’acquisition de talents. « Recruter, c’est vraiment le nerf de la guerre. Nous devrons probablement changer de locaux dans six mois », anticipe Théo Scubla. « On les prendra de nouveau dans le Sentier, avec HelloW, parce que grâce à leur accompagnement mensuel, on peut facilement offrir une solution de continuité à notre équipe même si les choses vont beaucoup bouger. Ils nous ont déjà aidés à réorganiser l’espace actuel en ajoutant des cloisons, en déplaçant certains éléments du mobilier lorsque nous avons récemment recruté et agrandi notre équipe. »

Avec ses restaurants aux cuisines de toutes origines, ses salles de sport et son emplacement cntral à Paris, le Sentier a déjà incubé de grands succès entrepreneuriaux (comme BlaBlaCar, LeBonCoin ou Doctolib) et les nouveaux venus comptent bien marcher dans leurs pas.

Vous recherchez des locaux dans le Sentier ? Découvrez l’offre d’HelloW.

Maddyness, partenaire média de HelloW