16 mars 2022
16 mars 2022
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
11501

Apiday simplifie l'intégration des facteurs ESG dans la stratégie des entreprises

Prenez un ancien directeur de LeCab, Edouard Audi, un expert en machine learning, Erol Hoke et un spécialiste de l’investissement, Charles Moury…Vous obtenez le trio d’entrepreneurs à la tête d’Apiday. La jeune entreprise, créée en décembre dernier, aide les entreprises à intégrer des facteurs ESG dans leur politique de développement.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Crédit : Anastasia Petrova

Qu’elles le fassent par conviction profonde ou pour suivre une tendance, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à prendre en compte des critères environnementaux, sociaux et gouvernementaux (ESG) dans leur stratégie de développement. Si certaines d’entre elles peuvent se doter d’un chief impact officer ou d’un responsable de la RSE, c’est loin d’être le cas pour toutes les sociétés.

Sans compter que les sociétés de certification n’utilisent pas toutes exactement les mêmes critères, que la réglementation sur le sujet évolue, qu’aucun standard n’harmonise la documentation sur le sujet et que tous les fournisseurs et clients n’ont pas intégré ce type de démarches. Résultat : la volonté de certains entrepreneurs se heurte à la complexité du processus de certification.

" Suite à un audit mené auprès des acteurs du secteur, le principal obstacle auquel ces entreprises font face est lié aux données ESG : le manque de ressources et d’expertise interne rendent leur collecte et analyse complexe et chronophage " , explique ainsi l'entreprise Apiday dans un communiqué. Pour contrebalancer ces divers freins,Edouard Audi, Erol Hoke et Charles Moury ont développé une solution qui permet de structurer cette démarche, d’impliquer les acteurs, le tout en garantissant le plus de simplicité possible.

Récupérer et extraire les données

Dans un premier temps, Apiday va récupérer le questionnaire auquel l’entreprise doit répondre -pour obtenir un label, créer un dossier pour les investisseurs - et identifier, en moins de 24 heures, les documents nécessaires pour y répondre. Pour faciliter leur récupération, la startup a développé des fonctionnalisés permettant de solliciter directement les collaborateurs concernés pour obtenir les bons papiers. " Si l’utilisateur n’a pas les documents nécessaires, il a la possibilité de les formaliser grâce aux templates d’Apiday " , explique la société. Celle-ci a, en effet, développé ses propres référentiels.

Une fois ces précieuses informations récupérées, les experts ESG d’Apiday, accompagnés par la propore technologie de machine learning de la startup, vont extraire les indicateurs clés des documents et formuler des réponses au questionnaire initial (rapport extra-financier, BCorp, etc) . Le client n’a plus qu’à les valider pour obtenir son document définitif. Grâce à cette automatisation, Apiday permet d'établir un dossier en quelques jours au lieu de quelques mois.

Ces données sont automatiquement réutilisées pour les questionnaires suivants afin de faire gagner encore plus de temps à la société, de pouvoir établir des comparatifs et d’identifier des points d’amélioration à ses clients. Apiday a déjà reçu le soutien de Speedinvest et Revent qui ont investi 2,85 millions d'euros dans la jeune pousse.