Portfolio#beautytech
Temps de lecture : 02'20''
23 avril 2022
kernel
© Kernel

Kernel, la marque de cosmétiques rechargeables

Entre les emballages, tubes et pots, les routines beauté sont une monumentale source de déchets. Pour tendre vers le zéro déchet, la marque Kernel propose une gamme de produits dans des flacons rechargeables à l’infini.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Kernel, la marque de cosmétiques rechargeables
00:00 - 00:00
00:00

Réduire son empreinte écologique est l’affaire de tous. Les fabricants de cosmétiques l’ont bien compris et réfléchissent de plus en plus à réduire leur impact sur l’environnement. Il faut dire que l’industrie produit de nombreux déchets : 75 000 tonnes d’emballages de produits cosmétiques et d’hygiène sont jetés chaque année en France, selon une étude Ipsos commandée par Eco Emballages et parue en 2010.

Ainsi, depuis quelques années, de nouveaux packagings fleurissent dans nos rayons et les marques de luxe comme de grandes surfaces optent davantage pour des emballages éco-rechargeables. Un procédé qui rappelle la vente en vrac et a inspiré l’entrepreneuse Lamia Hassene. Cette « passionnée de cosmétique naturelle » a créé Kernel, une marque de soins pour la peau rechargeables et composés à 99 % d’ingrédients naturels.

Un système de recharge écolo

Après neuf mois de recherches et de tests, trois produits ont été développés : une crème hydratante, un gel nettoyant et un masque purifiant. Mais contrairement au dentifrice ou au gel douche, ceux-ci ne sont pas solides et ne peuvent pas être conditionnés dans du papier. C’est pourquoi ils sont contenus dans des flacons réutilisables à l’infini : des capsules (ou « K-psules ») en plastique recyclé.

En clair, une fois le produit terminé, il suffit de racheter uniquement la « K-psule » intérieure. De quoi prouver que « les soins pour la peau peuvent être à la fois efficaces et respectueux de l’environnement », se réjouit la fondatrice de Kernel sur Ulule. La gamme de soins revendique aussi être issue du commerce équitable. Tous les produis sont, en effet, fabriqués au Maroc dans un laboratoire « qui a plus de 30 ans d’expériences dans les cosmétiques et qui emploie majoritairement des femmes rurales. »

Des préventes pour soutenir les Marocaines rurales

Pour pouvoir lancer la première production de flacons rechargeables, Kernel est à la recherche de fonds. Une campagne de crowdfunding est, d’ailleurs, en cours sur Ulule. L’argent récolté devra permettre de financer les matières premières et frais d’expédition des commandes.

En outre, Kernel s’engage à reverser 5 % des préventes récoltées lors de la campagne à l’association BackUp Rural, créée pour accompagner le développement des populations rurales au Maroc. Et pour cause : cet organisme accorde une importante particulière à la condition féminine avec la mise en place de coopératives féminines qui valorise la production et la commercialisation de l’huile d’argan, ingrédient phare de la marque.

« Lors de mes voyages dans le Sud du Maroc, à la rencontre de ces femmes incroyables qui produisent l’argan, j’ai appris qu’il fallait entre 8 et 15 heures de travail pour extraire un litre d’huile, indique Lamia Hassene. Aicha et Naima m’ont expliqué que cet or liquide a changé leur vie et leur a permis de devenir autonomes, dans un milieu rural où le travail des femmes était encore mal vu. Mais elles rencontrent encore des difficultés : l’éducation, peu de revenu… Alors, j’ai décidé de leur venir en aide. » Quand tendre vers le zéro déchet devient aussi un acte solidaire.

Pour découvrir Kernel, c'est ici
Article écrit par Segolene Forgar
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Kernel, la marque de cosmétiques rechargeables
00:00 - 00:00
00:00