Actus#web3
Temps de lecture : 02'43''
1 juillet 2022
Crédit : Montylov

Le smartphone de Solana conçu pour le Web3 devrait sortir début 2023

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, Solana Labs avance le projet d'un smartphone conçu pour le Web3.

Le smartphone pensé pour les technologies du Web3

L’actu 

Difficile de trouver encore de quoi frissonner dans un écosystème mobile où les véritables innovations se font rares. Et c’est peut-être une entreprise spécialisée dans la blockchain qui pourrait faire bouger légèrement les lignes. Le jeudi 23 juin 2022, Solana Labs, la société qui gère la blockchain et la cryptomonnaie Solana, a annoncé le lancement d’un smartphone pensé pour accueillir les technologies du Web3 et des applications natives à destination des cryptonautes. Lire l’article complet sur le site des Numériques

Plus qu'un smartphone

Le concept

En substance, on ne parle pas seulement du lancement d’un smartphone, mais d’un assaut sur le mobile. Et la pièce maitresse de ce projet est le projet open source Solana Mobile Stack pour Android, qui permettra aux développeurs de créer des apps web3 natives pour le système d’exploitation, bien entendu basées sur la blockchain de Solana.

Parmi les fonctionnalités de Solana Mobile Stack, il y a le Seed Vault, « un protocole de garde sécurisé pour mobile qui facilite la signature instantanée des transactions […]. » La distribution des apps web3 sur Android se fera, quant à elle, sur une nouvelle boutique appelée dApp Store. Et le projet a déjà le soutient de quelques acteurs du secteur des cryptos et de la blockchain, dont Coral, FTX, Kiyomi/OpenEra, Magic Eden, Okay Bears, Orca, Phantom et StepN.

Et bien entendu, toutes ces technologies seront intégrées sur le smartphone Solana Saga (dont le Seed Vault qui facilitera la signature des transactions). Lire l’article complet sur le site de Presse-Citron

Un vieux serpent de mer

Le pari

« La question de l’intégration de clés blockchain protégées dans un mobile est un vieux serpent de mer » , rappelle Jérôme de Tichey, le président d’Ethereum France. En effet, plusieurs sociétés ont déjà lancé sur le marché des modèles de smartphone disposant d’un stockage des clés privés comme Samsung avec son S10 ou HTC et le modèle Exodus. La startup Sirin Labs avait aussi lancé le Finney avec une boutique d’applications décentralisées. Mais aucune de sorties n’a vraiment trouvé son public ou le succès, en dépit de l’argument de la compatibilité avec la blockchain.

« Mais l’enjeu du mobile reste fondamental, car mettre un wallet de qualité et une interaction plus fluide avec les applications décentralisées dans un smartphone, c’est rendre la blockchain accessible au plus grand nombre, et aller vers une démocratisation des applications décentralisées » , poursuit le fondateur de Cometh, un studio français de jeux vidéo blockchain.

Petits pas par petits pas

L’ambition

Si Solana Labs réussit son coup avec le lancement du Solana Saga, l’entreprise pourrait être propulsée au même niveau que les géants de la téléphonie mobile. La société, derrière l’une des plateformes de NFT les plus utilisées au monde, comptait près de 2,3 millions d’utilisateurs actifs en juin, une augmentation de 44 % par rapport à décembre.

Pour le moment, Solana Labs cherche à conquérir un petit groupe de clients potentiels déjà au fait des technologies du Web3. Anatoly Yakovenko précise que « [Solana Labs] va commencer par cibler un groupe de consommateurs qui aiment ce genre de produits et grandir à partir de là ». Si le Saga rencontre le succès escompté, il pourrait bien intéresser des personnes totalement étrangères à la cryptomonnaie qui désirent s’y essayer. Lire l’article complet sur le site du Siècle Digital

Article écrit par Anne Taffin
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Le smartphone de Solana conçu pour le Web3 devrait sortir début 2023
00:00 - 00:00
00:00