28 juillet 2022
28 juillet 2022
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
16180

Billy transforme les billets d’entrée en œuvres numériques à collectionner

Créée en avril 2022, Billy cherche à optimiser le parcours utilisateur dans le secteur de l’événementiel. La startup propose une plateforme de billetterie basée sur la blockchain et les NFTs, qui permet notamment de rendre l’achat et l’expérience client plus ludique aussi bien avant, pendant qu'après le spectacle physique.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Alexander Popov

Donner une autre dimension aux billets d’entrée. C’est l’idée derrière Billy, une startup qui cherche à rendre les événements physiques plus vivants encore qu’ils ne le sont déjà en exploitant les NFTs et la blockchain. Ces deux technologies, issues de l’univers du Web3, lui permettent d’éditer une application à même de stocker les laissez-passer délivrés par les organisateurs d’événements ayant choisi de faire appel aux services de la startup. Ces derniers sont créés sous forme de NFTs, remplaçant ainsi totalement les formats papiers ou numériques tels que les PDF. Ce qui offre des possibilités nouvelles, comme le fait de collectionner des œuvres numériques associées aux événements auxquels l’on assiste ou de prolonger l’expérience spectateur en découvrant une série de contenus inédits après coup. Le tout, en toute transparence et avec un haut niveau de sécurité.

Rendre le parcours utilisateur interactif

Billy a été créée en avril 2022 par Robin Champseix, ingénieur issu de Telecom Paris, et Étienne Vaast, diplômé de l’École supérieure des arts Saint-Luc (Belgique). La startup, dont la billetterie innovante a pour ambition de renforcer l’engagement du public vis-à-vis des artistes et autres organisateurs d’événements, a déjà déployé sa solution à l’occasion de trois événements estivaux : la soirée Mouse Party à Orléans (Loiret), une rencontre pour mettre en lumière la place des femmes dans le Web3 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et le sommet dédié aux cryptomonnaies Kryptoshère - pour lequel les ventes ouvrent bientôt - à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Dans le premier cas, la billetterie était ouverte uniquement en NFTs. Billy indique que d’autres projets sont avancés, avec l’événement en ligne américain YellowHeart et la technologie de billetterie néerlandaise Guts Tickets. "D'autres projets embryonnaires existent au Royaume-Uni et en Estonie, mais aucun n'a sorti de produit" à date, précise la startup, qui laisse entrevoir une série d'annonces à l'automne 2022. Cette dernière propose à ses clients, en option au-delà de la billetterie, un accompagnement sur les volets créatifs et stratégiques en matière d'engagement spectateur.

Pour ludifier le parcours utilisateur, de l’achat jusqu’au scan du billet le jour J, l’entreprise a plusieurs tours dans son sac. À la manière de Charlie et la Chocolaterie, une poignée des billets mis en vente sont des "golden tickets" permettant d’accéder à certaines prestations supplémentaires sur place. Ces derniers, plus rares, ont une plus grande valeur – qui dépend, bien sûr, du tarif de base de chaque événement. Tous les NFTs émis changent de couleur ou s’animent une fois scannés dans le but de permettre à l’utilisateur de prouver qu’il a bien assisté à l’événement. Après le spectacle, une page est consacrée à ce dernier et permet aux utilisateurs possédant un billet de consulter divers contenus – aftermovies, playlists, morceaux inédits ou bien sessions musicales en ligne.

L’application de la jeune pousse regroupe l’ensemble des événements à venir qui utilisent sa solution. Elle formule également des recommandations personnalisées selon les goûts de l’utilisateur, en se basant notamment sur les précédentes manifestations auxquelles il a pris part. Véritable outil social, l’application permet d’échanger avec la communauté de membres et même d’entrer en contact avec certains des artistes. Les billets stockés sur la plateforme seraient, selon cette dernière, "uniques, traçables et infalsifiables". Un niveau de sécurité offert par la technologie Tezos, présentée par la startup comme "la blockchain la plus écoresponsable de toutes".