31 août 2022
31 août 2022
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
18477

6 chiffres à connaître quant aux industries culturelles et créatives innovantes

[DOSSIER ICC 1/5] Historiquement, les industries culturelles et créatives ont été pourvoyeuses d'emplois et ont constitué une locomotive pour l'économie française. Alors que le secteur se structure autour des entreprises innovantes de La French Touch, après deux difficiles années de crise sanitaire, Maddyness met en exergue les chiffres clé à son sujet.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 2 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Maddyness

110 milliards d’euros

C’est le poids des industries culturelles et créatives (ICC) en France, ce qui représente 5 % du produit intérieur brut national selon les chiffres les plus récents communiqués par Bpifrance.

1,7 million

C’est le nombre d’emplois actuellement occupés dans le secteur. Bpifrance précise que ces derniers sont répartis entre six verticales principales : cinéma et audiovisuel, mode et création, musique et spectacle vivant, arts visuels et arts de vivre, édition et jeux vidéo.

1,48 milliard d’euros

C’est le montant levé en 2021 par les startups opérant dans le secteur – en prenant en compte les verticales FashionTech, Culture & Médias et Divertissement & Loisirs – et âgées de 10 ans ou moins selon notre recensement, le MaddyMoney. Une somme qui représente 14,8 % du total levé par les jeunes pousses françaises, tous secteurs confondus, cette année-là.

2,8 milliards d’euros

C’est la somme engagée par Bpifrance pour soutenir les industries culturelles et créatives, mises en difficulté depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19. Début 2021, le cabinet de conseil EY avait estimé que le chiffre d’affaires cumulé des sociétés du secteur avait reculé de 32 % entre 2019 et 2020 – passant de quelque 91 à 62 milliards d’euros.

2 fois plus vite

C’est la vitesse à laquelle les exportations culturelles tricolores croissent, en comparaison avec l’ensemble des exportations : entre 2013 et 2016, 16 % de croissance pour les ICC contre 8 % au total selon l’organisme La French Touch, qui fédère les acteurs du secteur.

8 %

C’est ce que pèsent les startups des ICC sur le total d’entreprises membres de la French Tech, selon La French Touch. Et d’ajouter qu’en France, cet écosystème "se singularise par des levées de fonds supérieures à la moyenne, avec un ticket moyen de 7,4 millions d’euros contre 5,6 millions pour l’ensemble des entités de la tech".