Actus#divertissement / loisirs
Temps de lecture : 02'22''
16 septembre 2022

En levant 50 millions d’euros, Devialet rêve de croissance sur le marché asiatique

Devialet, startup spécialisée dans les enceintes et l’ingénierie acoustique, lève 50 millions d’euros auprès des ses actionnaires historiques et d’un nouveau partenaire asiatique.

50 millions. C’est la somme qu’a levée la startup Devialet, créée par Pierre-Emmanuel Calmel, Quentin Sannié, Emmanuel Nardin, et dirigée par Franck Lebouchard. L’objectif de la société est clair : maintenir sa croissance à deux chiffres et conquérir de nouveaux marchés. 

Forte de plus de 200 brevets, la startup souhaite s’imposer sur de nouveaux secteurs et diversifier ses produits (écouteurs sans fils et home cinéma notamment). Qui plus est, elle souhaite se renforcer en Asie, avec de nouvelles boutiques notamment en Chine, en Corée et au Japon. Cette volonté de renforcement explique l’arrivée à son capital d’un investisseur asiatique présenté comme « un industriel mondial spécialisé dans la miniaturisation de systèmes audio, optique, et tactile ». Son nom n’a pas encore été divulgué pour l’instant.

Une levée colossale dans un contexte difficile 

A ses côtés, les actionnaires historiques de Devialet ont permis à l’entreprise de lever d’importants capitaux. « Nous sommes très fiers de poursuivre notre soutien à Devialet, l’un des fleurons de la French Tech à la pointe de l’innovation », affirme Maïlys Ferrere, Directrice du fonds Large Venture chez Bpifance et nouvelle administratrice de la société, 

« Cette nouvelle levée donnera à Franck et ses équipes les moyens de poursuivre leur stratégie ambitieuse de croissance notamment à l’international »

Pourtant, le contexte de forte inflation et de méfiance de la part des banques et des marchés financiers aurait pu stopper net cette levée, initiée en janvier dernier. Cette levée est la preuve pour le CEO, Franck Lebouchard, de la confiance de leurs partenaires financiers dans la santé économique de l’entreprise : « Cet accord avec Crédit Mutuel Equity et Bpifrance est significatif car il témoigne de la solidité de notre stratégie et de la confiance dans les technologies uniques au monde développées par nos ingénieurs. La participation de notre nouveau partenaire asiatique sera quant à elle un atout considérable pour accélérer nos projets de licences technologiques en Asie. »

Un conseil d’administration renouvelé … et féminisé 

Parallèlement à la levée de fonds, Devialet a choisi de féminiser et d’atteindre la parité entre les hommes et les femmes au sein de son conseil d’administration. Ainsi, Caroline Giral (Crédit Mutuel Equity), Julie Roze (Aglaé Ventures) Mailys Ferrere (Bpifrance) et Marika Puppinck Rathle (Cathay Capital) sont devenues administratrices de la société aux côtés de Fleur Pellerin. 

« Depuis notre entrée au capital en 2016, Devialet a réussi à se transformer pour passer de la start-up française innovante à une entreprise internationale reconnue pour ses technologies du son et ses produits iconiques » affirme ​​Caroline Giral, Directrice de Participations chez Crédit Mutuel Equity, et nouvelle administratrice de la société « Notre volonté en réinvestissant fortement dans cette levée de fonds est de poursuivre l’accompagnement de cette belle marque française en lui donnant les moyens d’accélérer son développement ».

Si Devialet n’est pas une société cotée en bourse, elle respecte désormais l’exigence « d’une composition équilibrée du conseil d’administration » entre les deux sexes. Cette règle est obligatoire pour les sociétés présentes sur un marché financier réglementé depuis la loi Coppé-Zimmerman de 2011.