Décryptage#OpenInno
Temps de lecture : 02'30''
2 novembre 2022

Du Prix de la femme d’affaires au Bold Woman Award, Veuve Clicquot célèbre 50 ans de soutien à l’audace féminine

Créé en 1972 sous le nom du Prix Veuve Clicquot de la femme d’affaires, le Bold Woman Award célébre cette année ses 50 ans. Pour marquer l’événement, la soirée de remise du prix, qui aura lieu à l’Olympia le jeudi 1er décembre est ouverte à 500 étudiants et jeunes entrepreneurs. Carole Bildé, la Chief Marketing & Communications Officer de la maison, nous en dit plus.

En 1972, Veuve Clicquot remettait son premier prix à une femme entrepreneure : Gisele Picaud, ingénieure dans le BTP, âgée aujourd’hui de 91 ans. Depuis, l’initiative inspirée par l’audace entrepreneuriale de Madame Clicquot – la première femme à diriger une maison de champagne, au XIXe siècle – a essaimé à travers le monde : 27 filiales de Veuve Clicquot remettent désormais leurs propres prix localement. Au total, ce sont ainsi pas moins de 450 femmes qui ont été distinguées en un demi-siècle, du Japon aux Pays-Bas en passant par l’Australie ou la Corée du Sud.

Deux prix remis en France le 1er décembre

Cette récompense a surtout donné naissance en 2019 au programme Bold, dédié à encourager l’audace au féminin, au sens large. « Avec Bold by Veuve Clicquot, nous avons voulu montrer que l’inspiration ne vient plus seulement du business, mais aussi de la gastronomie, des sciences, de la culture, des arts… » explique Carole Bildé, la Chief Marketing & Communications Officer de Veuve Clicquot.

En France, deux prix sont désormais remis :​​ le Bold Woman Award et le Bold Future Award. Les prochaines lauréates, sélectionnées par un jury parmi plus de 400 candidatures, seront révélées le 1er décembre. Lors de cette soirée spéciale à l’Olympia, réunissant plus d’un millier d’invités, dont des lauréates venant des cinq continents, la maison du groupe LVMH célébrera les 50 ans de son initiative avec des invités d’exception. Pour l’occasion, 500 places ont été réservées à des étudiants et jeunes entrepreneurs, qui peuvent s’inscrire sur le site du prix.

Un programme désormais mondial

En parallèle de ces Bold Woman Award, la maison de champagne réalise tous les deux ans un baromètre mondial pour mesurer la perception de l’entrepreneuriat au féminin et identifier les barrières et les freins rencontrés par les femmes qui entreprennent. « Aujourd’hui, ce baromètre existe dans 17 pays : il nous permet de suivre l’évolution au fil du temps et de comparer les cultures entre elles », précise Carole Bildé.

Ce baromètre est notamment destiné à ouvrir la discussion lors de “Bold Conversations” qui réunissent des intervenant.e.s issu.e.s du monde de l’entrepreneuriat, de la culture et de la science. Ce format, plus facile à déployer que les grandes remises de prix, a été rapidement adopté dans des pays où les Bold Woman Award n’existaient pas, comme le Mexique ou le Nigéria (qui organisait jusqu’à présent des ‘Bold Conversations » et pour la première fois cette année, remet ses premiers BWA le 6 novembre).

En France, Veuve Clicquot s’implique également aux côtés du collectif Sista depuis la crise sanitaire en 2020, à travers la mise en place d’un programme de mentorat. Ensemble, la maison et le collectif ont sélectionné des entrepreneures qui bénéficient d’accompagnement autour de trois thématiques : la confiance en soi, le réseau et le financement. « Notre volonté est de créer une plateforme dédiée à l’entrepreneuriat féminin qui met en lumière des femmes audacieuses, tout en ayant un impact concret pour permettre aux futures générations d’entrepreneures d’oser se lancer », résume Carole Bildé.

Pour en savoir plus sur ce programme et participer à cette édition, rendez-vous sur la plateforme dédiée