Portfolio#Retail
Temps de lecture : 02'52''
7 novembre 2022

Veesion, la startup d’analyse de geste qui booste l’activité de l’industrie du retail

Créée en 2018 et lancée en 2021, la startup Veesion propose une solution prête à l’emploi qui détecte, en temps réel et grâce à une intelligence artificielle auto apprenante, les gestes suspects sur du contenu vidéo.

Accroître le chiffre d’affaires des commerçants, faire baisser leurs dépenses et transformer les outils de sécurité en investissement ; tel est l’objectif de Veesion, créée en 2018. Cette startup parisienne aux 120 collaborateurs est née d’une passion commune pour l’intelligence artificielle (IA), le deep learning et la data science, partagée par Thibault David, Benoit Koenig et Damien Menigaux, qui se sont rencontrés sur les bancs d’HEC et de Polytechnique. Un constat brûlant a précisé leur projet, celui d’une industrie du rétail qui perd chaque année 120 milliards d’euros (soit 1 à 3 % de son chiffre d’affaires) à cause du nombre de vols dans les magasins.

Sur le terrain, les moyens déployés ne permettent pas d’avorter toutes les tentatives de vols, car seulement 5 % d’entre elles sont interceptées. Les coûts de sécurité sont plus souvent vécus comme une dépense plutôt qu’un investissement permettant de développer le chiffre d’affaires : “La reconnaissance de geste sur du contenu vidéo n’était alors que très peu développée et peu d’applications étaient disponibles sur le marché. Nous avons su voir le potentiel que nous offraient les technologies comme la data science et le deep learning dans ce domaine et nous sommes lancés ! ”, témoigne Thibault David, cofondateur de Veesion.

L’IA pour consolider la sécurité et booster la perte de l’industrie du retail

Le principe de Veesion est simple. L’entreprise propose une solution prête à l’emploi à bas coût (car ne nécessitant aucun matériel et ni d’un grand espace de stockage), qui s’adapte à n’importe quel système vidéo. L’outil permet, grâce à une IA fonctionnant sur du deep learning, de détecter en temps réel un geste suspect. Chaque geste reconnu par l’IA émet une alerte avec extrait de la séquence suspecte sur le téléphone, la tablette ou l’ordinateur du prédisposé à la sécurité. “Aujourd’hui, 90 % des vols ne sont pas détectés et les commerçants dépensent de plus en plus pour sécuriser leurs biens. Les solutions sont coûteuses et ne permettent d’identifier qu’une toute petite quantité des vols. Tout le monde a des caméras de surveillance, mais très peu de moyens pour les regarder, là est le problème. Notre solution détecte en moyenne 100.000 vols par mois et optimise le travail sur le terrain en réglant la problématique du visionnage des images”, souligne Thibault David.

Un travail que Veesion exerce déjà auprès de 2.000 clients dans le secteur de l’alimentaire, de la pharmacie, de la cosmétique comme de l’habillement, et ce, dans plus de 20 pays à travers le monde.

Des ambitions de leadership international

Le parcours de la startup est exemplaire et montre sa détermination à se faire une place de leader mondial dans le secteur. Après une première levée de fonds de 650.000 euros en 2018, auprès, notamment, de Founders Future et Aglaé Ventures qui leur a permis de recruter des data scientist et des développeurs pour construire le produit, l’entreprise a passé deux ans à travailler sur la R&D. Passée par l’incubateur HEC, l’accélérateur Lafayette Plug and Play spécialisé dans le retail et Agoranov, incubateur spécialisé dans le numérique, Veesion a également gagné le concours I LAB en 2020.

C’est en 2022, que le projet prend une nouvelle ampleur, avec une levée de fonds de 10 millions d’euros soutenue par Odyssée Venture, Verve Ventures et Techmind. Le but à court terme ? Continuer la progression R&D, accélérer la conquête internationale, et développer l’application de la solution dans d’autres secteurs, comme l’évaluation du contenu d’un panier, la vérification de la posture des ouvriers ou encore, la gestion des contenus violents sur les réseaux sociaux.