Décryptage#Entrepreneuriat
Temps de lecture : 05'57''
5 décembre 2022

5 concours visant à valoriser l’innovation et l’entrepreneuriat étudiant

Pour faire face à un intérêt grandissant de l’entrepreneuriat chez les étudiants et jeunes diplômés, de nombreux dispositifs ont vu le jour, proposant de récompenser les meilleurs projets via des concours d’innovation à échelle locale ou nationale.

Les conditions et formalités pour postuler étant souvent assez simples, les concours donnent majoritairement accès à un accompagnement, une plus grande visibilité et des fonds sous forme de dotations pour propulser le projet des heureux sélectionnés. Certains sont également destinés aux porteurs de projet n’ayant pas encore franchi le cap, afin de les inciter et les guider vers leurs premiers pas d’entrepreneur. Voici cinq exemples qui proposent de mettre les jeunes entrepreneurs sur le devant de la scène.

Prix Pépite – Tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant

C’est peut-être un des concours les plus plébiscités par les étudiants entrepreneurs ! Le prix Pépite, à l’initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation depuis 2014, propose de soutenir les jeunes créateurs portant un projet d’entreprise innovante. Deux conditions sont cependant nécessaires : détenir le statut étudiant-entrepreneur, être accompagné par un des pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite) pour le projet présenté. Ainsi, tout étudiant où diplômé depuis moins de 3 ans disposant du statut peut prétendre à un prix de 10.000 euros pour faire évoluer son projet.

Au delà de l’aide financière proposée, ce dispositif met en lumière l’engagement des jeunes entrepreneurs sélectionnés et les ouvre à un vaste réseau d’entreprises. Ce concours est en réalité un des deux volets du dispositif i-Lab, concours d’innovation destiné à soutenir la création d’entreprises technologiques innovantes. Le projet de création doit concerné une entreprise innovante et créative sur le territoire français mais ne concerne pas uniquement les innovations technologiques.

Concernant la candidature, chaque Pôle régional est chargé de relayer l’appel à candidatures à sa communauté, lesquelles seront jugés par un jury pour chaque territoire, en partenariat avec la BPI France. 5 lauréats régionaux seront primés dans chaque Pépite et bénéficient d’un accompagnement spécifique proposé par la BPI. Parmi ces lauréats, le premier se verra décerner l’aide financière ministérielle de 10.000 euros et sera nommé parmi les lauréats nationaux du prix Pépite tremplin. En 2021, ce n’était pas moins de 32 projets répartis au sein de plusieurs catégories, qui se voyaient remettre ce prix.

Prix MoovJee

Parmi les autres dispositifs incontournables, on peut citer le prix national du Mouvement pour les jeunes et étudiants entrepreneurs (MoovJee). Ce concours vise principalement à promouvoir la création d’entreprise par les jeunes auprès du grand public, sensibiliser les étudiants à ce genre d’initiatives et soutenir des projets impactants et engagés.

Pour ce faire, MoovJee se décline en deux catégories, la première étant destinée aux entrepreneurs ayant déjà créé leur entreprise avec le “Grand prix MoovJee”. La seconde est relative aux porteurs de projets envisageant la création d’ici la fin de l’année, pour le “Prix 100 jours”.

Le dispositif s’adresse aux jeunes entre 18 et 30 ans portant un projet de création d’entreprise sur le territoire français. Pour le “Grand prix”, la candidature se fait par dossier, étudié par un comité dédié qui conviera cinq finalistes à pitcher leur entreprise face à un jury. Concernant le “Prix 100 jours”, ce seront dix finalistes qui auront la chance de présenter leur projet à un jury, la moitié étant également sélectionnée sur dossier par le comité et les cinq autres grâce à un système de vote à l’aide de vidéos de présentations de leur initiative.

Après déjà 13 éditions réussies, ce concours ne dénombrait pas moins de 350 candidats (dont 32 % encore étudiants) en 2022 pour seulement 15 finalistes, venus pitcher leur projet à Paris la Défense pour la finale de l’évènement.

Le concours Petit Poucet

Cela fait déjà 20 ans que ce concours récompense les meilleurs projets portés par des étudiants ou des jeunes diplômés ayant sauté le pas vers l’entrepreneuriat. Il propose aux candidats l’opportunité de remporter une dotation de 10.000 euros pour financer leur projet, un accompagnement d’une année avec le dispositif proposé par Petit Poucet et l’accès à une vaste communauté d’alumnis.

Les candidatures ouvrent chaque année du 15 Octobre au 15 Décembre. Ce concours d’envergure nationale est ouvert aux étudiants et diplômés depuis moins de deux ans avec un projet de création dont le capital est détenu à minima à 51 % par des étudiants ou jeunes diplômés. Le concours se sépare en quatre catégories parmi lesquelles on distingue “Les Gardiens” pour les projets autour de la préservation de l’environnement, “Les Guides” pour les projets qui prennent soin des autres, “Les Nourriciers” faisant écho au mieux-manger, et les “Bâtisseurs” qui innovent pour la construction du monde de demain.

Le concours Total EDHEC Entreprendre

Historiquement destiné aux étudiants et jeunes diplômés de moins de 28 ans, la particularité de ce concours réside en réalité dans le fait qu’il soit organisé par les étudiants eux-mêmes. En effet, c’est une trentaine d’étudiants de l’EDHEC Business School qui rassemble chaque année près de 400 candidats autour d’un concours devenu presque incontournable dans l’écosystème. Et pour cause, c’est plus de 350.000 euros de dotations qui sont mises en jeu, complétées par des accompagnements, parrainages et autres récompenses visant à donner une nouvelle dimension aux projets sélectionnés. Pour ce qui est de la candidature, une phase d’inscription par dossier précède une pré-selection de 70 dossiers, parmi lesquels une quinzaine sont sélectionnés pour la finale, qui prend la forme d’une séance de pitch face au jury.

Grâce à un important réseau de partenaires parmi, le concours est divisé en plusieurs prix aux récompenses variées. On y retrouve notamment :

  • Le Grand Prix TotalEnergies : cash prize de 3000€
  • Le Grand Prix BNP Paribas : cash prize de 3000€
  • Le Prix IBM de l’innovation technologique et numérique : 6h de coaching avec un expert et un accès gratuit au Cloud IBM
  • Le Grand Prix Réseau Entreprendre Nord : Intégration du lauréat au sein du programme de parrainage de Réseau Entreprendre Nord pour une durée de 3 ans, délivré par des chefs d’entreprise expérimentés
  • Le Grand Prix Entrepreneuriat de la Fondation Keyrus : Cash prize de 3000 euros ou accompagnement stratégique par l’accélérateur Keyrus Innovation Factory, selon le choix du lauréat
  • Le Prix KPMG, Innovate for Good : Un espace sur le stand KPMG à Vivatech lors de la journée grand public, 3 Pass gratuits pour les 4 jours, et un accès à l’Ecosystème Innovation Lab KPMG
  • Le Prix ESS – BNP Paribas : cash prize de 1500€
  • Le Prix Link : 20 heures de directions financières à temps partagé et/ou d’accompagnement à la levée de fonds et/ou d’aide à la réalisation d’un Business Plan, selon les préférences du lauréat
  • Le Prix Bignon Lebray : Accompagnement juridique de 25h
  • Le Prix Enerfip Green : 20 heures d’accompagnement à la levée de fonds ou un cash prize de 3000€
  • Le Prix de l’Innovation et de l’Impact Salesforce x Les Déterminés : cash prize de 5000€ et un an d’accompagnement sur des sujets marketing / communication, sales et recrutements

Des initiatives régionales

Au delà des dispositifs nationaux, de nombreux concours régionaux ont vu le jour, pour accompagner les jeunes entrepreneurs au plus près de chez eux. Malgré des formats et processus de sélection différents, on retrouve ces initiatives dans de nombreuses régions, souvent en partenariat avec des centres d’entrepreneuriat Pépite ou sous tutelle de la French Tech.

Par exemple, le programme Lyon Startup impulsé par la French Tech Lyon Saint-Etienne, permet aux jeunes créateurs de suivre un dispositif d’accompagnement étalé sur 4 mois, avec des phases de qualification successives alternées de périodes de formations. Le concours de pitch final permet de remporter une somme de 15.000 euros pour impulser son projet. En région PACA, on peut citer le Prix de la jeune entreprise à l’initiative du salon Les Entrepreneuriales, en partenariat avec l’université Côte d’Azur. En région Centre Val de Loire, c’est le concours pédagogique Graine de boîte qui vise à inciter les jeunes à la création d’entreprise et le Défi Etudiants Entrepreneurs en région Champagne-Ardennes.