Décryptage#Prospective
Temps de lecture : 02'25''
14 décembre 2022

Les grandes tendances de la tech en 2023

La banque d’affaires internationale GP Bullhound vient de publier son rapport annuel sur les 10 tendances et innovations qui devraient façonner le secteur technologique en 2023. Parmi elles, trois grandes directions se détachent.

« Même si 2022 a été marquée par un ralentissement économique, le développement tech perdure », estime la banque d’affaires internationale GP Bullhound. Pour la 16ème année consécutive, elle vient de publier son rapport annuel intitulé « Tech predictions » sur les 10 tendances et innovations du secteur, en 2023. « Parmi elles, nous avons identifié trois méga-tendances », souligne Guillaume Bonneton, partner au sein de la banque.

La première est liée à l’environnement post-Covid. « Nous sommes dans un environnement de plus en plus hybride, dans lequel le social se mélange au e-commerce », estime Guillaume Bonneton. Selon lui, la publicité s’intègre de plus en plus à des contenus éditoriaux. C’est notamment sur ce créneau qu’est positionnée la société française Adyoulike. Et c’est ce qu’on voit émerger sur TikTok notamment, où la « publicité explose », selon l’expert. « Etant donné que 63 % des jeunes de la génération Z utilisent un adblocker, la publicité doit se réinventer ». Les contenus sont donc de plus en plus interactifs et immersifs, pour contourner ces barrières. D’autant que le niveau d’attention sur un réseau social chute au bout de 8 secondes. L’enjeu pour les marques est donc que les utilisateurs prennent une décision d’achat en un temps record.

Des outils de formation qui ressemblent à du gaming

L’aspect interactif et immersif est également présent dans le milieu professionnel. « Dans le contexte de grande démission, on voit que les outils se multiplient pour permettre aux salariés de travailler n’importe où et que les outils de formation ressemblent de plus en plus à du gaming ». Un contexte qui bouleverse également le secteur de la cybersécurité. La multiplication de ces solutions maximise en effet les risques de cyberattaques et la difficulté de protéger les contenus sensibles.

La seconde grande tendance pour GP Bullhound est le retour du hardware, avec d’un côté la volonté de réindustrialiser la production de semi-conducteurs mais également de développer la confection de batteries, pour les énergies renouvelables notamment. « Pour la production de semi-conducteurs, on se rend compte que les Américains ont complètement laissé la main au Taïwanais », souligne Guillaume Bonneton. Sauf que la crise sanitaire, et plus récemment l’invasion de l’Ukraine, ont montré les difficultés que pouvaient engendrer les perturbations internationales au niveau de l’approvisionnement en composants, notamment. « Tout le monde cherche à réintégrer ses compétences ».

L’intelligence artificielle pour “pré-mâcher” des documents

Enfin, la banque internationale identifie l’émergence du « natural language processing » (NLP). « Nous avons cru qu’une des applications les plus intéressantes de l’IA serait les voitures autonomes. Mais on s’aperçoit qu’il y a un tel besoin de données que l’on est encore loin de faire rouler des véhicules sans chauffeur. Nous, nous croyons plutôt au NLP, que l’on trouve partout », souligne Guillaume Bonneton. La startup française Doctrine se base notamment sur cette technologie pour lire des documents juridiques. Grâce à cela, elle est capable de rappeler quelle décision a été prise pour une affaire et même de préciser si d’autres décisions de justice avaient été prises au préalable. « Cette technologie qui “pré-mâche” le travail devrait s’appliquer à de nombreux domaines », estime le partner de GP Bullhound.