4 avril 2023
4 avril 2023
Temps de lecture : 10 minutes
10 min
39611

8 startups basées à Nice à suivre en 2023

Pilier de la French Tech Côte d’Azur, le NSU (Nice Starts Up) entend bien montrer que Nice est un territoire de business et d’entrepreneurs. Présentes au Web Summit de Lisbonne comme au CES de Las Vegas, les startups de la Côte d’Azur sont la preuve d’une vitalité qui s’exporte au-delà de nos frontières. Découvrez 8 jeunes pousses niçoises à suivre en 2023.
Temps de lecture : 10 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Active Asset Allocation

Fondée en 2010 par des ingénieurs financiers, Active Asset Allocation crée à ses débuts des algorithmes financiers pour des institutions puis des outils de gestion pilotée pour les assureurs. Depuis 2019, l’entreprise a évolué vers une activité d’éditeurs logiciels métiers pour les sociétés de gestion, les assureurs et les réseaux de distribution (CGP, banques, etc).

Une place de marché digitale pour l’épargne pilotée est ainsi née. Elle propose des outils pour tous les acteurs, notamment des simulateurs d’épargne utiles aux conseillers pour aider leurs clients finaux : "L’idée est de leur faciliter la vie mais aussi d’apporter de la transparence sur le segment de la gestion pilotée. Pour les fonds, des bases de données de performances existent. L’équivalent n’existe pas pour la gestion pilotée", explique Adina Grigoriu, CEO de l’entreprise. Active Asset Allocation travaille actuellement le sujet avec Mes pépettes pilotées, une source de données ouverte et gratuite offrant de la pédagogie sur la gestion pilotée.

La Fintech a déjà levé environ 4 millions d’euros en 2019 auprès de MAIF Avenir, Région Sud Investissement (géré par Turenne Capital) et Allianz France au travers du fonds InnovAllianz. À propos de son implantation à Nice, Adina Grigoriu souligne : "On peut faire de grandes choses depuis Nice, alors même que la finance demeure un secteur assez parisien. Cela demande beaucoup d’allers-retours mais nous avons le deuxième aéroport de France qui permet d’être mobile.".

En savoir plus sur Active Asset Allocation

BKube, la DeepTech qui répond à la cybercriminalité

57 % des entreprises françaises disent avoir déjà été victimes d'un ransomware selon une étude d’ITSocial. Avec la hausse des fraudes, du phishing et des rançonlogiciels, la cybercriminalité est devenue, en 2023, le principal risque informatique, en particulier pour les TPE/PME qui sont les structures les plus sensibles face à cette menace. 78 % d’entre elles sont incapables de récupérer leur données post-cyberattaques. Sophie Benyamin, la fondatrice, répond à cette problématique avec une innovation DeepTech, la BKube.

Fondée à Nice en 2020, la startup propose une box de sauvegarde qui permet à toutes les entreprises (TPE, PME et ETI) de protéger leurs données des cyberattaques en garantissant la restauration des données. La BKube est invisible et muette sur le réseau, donc inattaquable, et ne demande aucune connaissance particulière en informatique.

Avec l’aide de la Métropole Nice Côte d’Azur, la startup s’est installée en 2021 dans de nouveaux locaux à l’Arenas, proche de l’Eco-Vallée et du nouveau centre économique de Nice. Appuyée par le réseau Nice Starts Up et la French Tech Côte d’Azur Région Sud, BKube est déjà bien implantée dans la région et en Île de France. L’entreprise prépare actuellement une levée de fonds qui lui permettra d’accélérer son développement commercial et de procéder au recrutement d’environ une dizaine de personnes.

En savoir plus sur BKube

Earthwake transforme les déchets plastiques en source d’énergie

Créée en 2020 par l’ancien directeur général d’Action Contre la Faim, François Danel, Christofer Costes et le comédien engagé Samuel Le Bihan, Earthwake est une entreprise à impact qui souhaite répondre au double défi de la pollution plastique et du manque d’accès à l’énergie dans certaines zones.

La startup a développé une machine, la Chrysalis, capable de recycler deux types de plastique (le polyéthylène et le polypropylène), ceux que l’on retrouve sur des bouchons en plastique ou des bouteilles de lait ou encore, celui des récipients alimentaires réutilisables. Broyés, chauffés à 450 degrés puis distillés, les déchets de plastique permettent d’obtenir du carburant. Ce procédé chimique appelé pyrolyse ramène les plastiques à leur état d’origine : le pétrole. La machine peut actuellement valoriser 300 kilos de déchets plastiques par jour pour un rendement équivalent à 300 litres de carburant directement exploitable (245 litres de diesel et 55 litres d’essence).

Une innovation responsable et mobile qui peut être facilement installée dans les zones extrêmement polluées, notamment dans les pays émergents et les régions insulaires. À Nice où elle est implantée, la startup fait d’ores et déjà rouler les bennes à ordures ménagères de certaines communes avec son carburant de plastique recyclé.

Earthwake ambitionne un partenariat à long terme avec la Métropole et vient tout juste de lever 1,4 million d’euros auprès de WISEED, Rothschild & Co, Creazur, et CMA-CGM, ainsi que ses partenaires bancaires historiques Bpifrance et Banque Populaire Méditerranée. La pépite CleanTech a également bénéficié de 826.000 euros de subventions dans le cadre du concours I-NOV, financé par l’État via France 2030 et opéré par Bpifrance en partenariat avec l’ADEME.

En savoir plus sur Earthwake

ExAdEx-Innov, une biothérapie contre les maladies métaboliques comme l’obésité

Basée à Nice au sein du bio-incubateur de l’Institut de Biologie Valrose (IBV), ExAdEx-Innov développe une biotechnologie révolutionnaire et curative pour explorer les propriétés thérapeutiques potentielles du tissu adipeux humain. Les maladies métaboliques associées à l’obésité touchent près d’un milliard de personnes dans le monde, un chiffre qui devrait doubler d’ici 2040.

Créée en septembre 2022, la Biotech valorise une technologie brevetée issue de la recherche académique menée avec l’Université Côte d’Azur en partenariat avec le CHU de Nice : "Nous avons levé le verrou qui permet de cultiver de la graisse humaine. On est aujourd’hui capables de prélever cette graisse lors d’opérations de liposuccion par exemple, et de la maintenir vivante et fonctionnelle plusieurs semaines en laboratoire. Nous sommes les seuls à savoir le faire", explique Vincent Dani, cofondateur d’ExAdEx-Innov. La startup transforme ensuite la mauvaise graisse présente chez les patients obèse en bonne graisse (graisse brune) pour la retransplanter. "Cette graisse brune a la capacité de brûler l’énergie au lieu de la stocker et développe des hormones qui préviennent certaines maladies liées à l’obésité.".

Actuellement en phase pré-clinique, l’entreprise est en train de prouver l’efficacité de sa technologie capable de transformer la mauvaise graisse en graisse brune. "ExAdEx-Innov génère d’ores et déjà du chiffre d’affaires grâce aux sociétés cosmétiques et nutraceutiques qui viennent tester leurs actifs sur nos tissus adipeux pour observer de potentiels effets anti-cellulite et brûle-graisses.".

ExAdEx-Innov, qui figure au nombre des “100 startups où investir en 2023” de Challenges, est accompagnée par l'incubateur PACA-EST, Eurobiomed, La French Care, le réseau Entreprendre Côte d’Azur. La société cherche à lever 5 millions d’euros, avec une première phase de 500 000 euros en 2023, pour accélérer ses phases de pré clinique en cours et l’industrialisation de son procédé de fabrication.

En savoir plus sur ExAdEx-Innov

Ici les Artisans, les cadeaux d’affaires en circuit court

La startup niçoise à impact fondée par Houda Behidji et Clara Baglione a développé une marketplace qui regroupe plus de 550 artisans spécialisés dans les métiers d’art et de bouche. En parallèle, Ici les Artisans se concentre sur le marché B2B en proposant des cadeaux d'affaires sur-mesure, 100 % locaux et écoresponsables. La société veut créer une chaîne d'approvisionnement durable en circuit court.

Partenaire privilégié de la Chambre de métiers et de l'Artisanat PACA depuis sa création en 2016, Ici les Artisans prône la fin des goodies impersonnels distribués par les entreprises. Packagings éco-responsables et labellisés, choix de travailleurs sociaux des ESAT pour confectionner les coffrets, la startup niçoise s'emploie à faire bouger les lignes et donne le pouvoir aux entreprises de changer leurs habitudes vers des achats plus responsables, tout en rémunérant au prix juste les artisans Français. Elle a su séduire plus de 5.600 clients en 2022 et fait travailler plus de 120 artisans en circuits courts.

Ici les Artisans est membre de Nice Starts Up, de la French Tech Côte d'Azur et actuellement hébergée et accompagnée au CEEI NCA. La dernière levée de fonds de 250.000 euros réalisée en 2021 doit leur permettre d'atteindre leurs objectifs de déploiement en France.

En savoir plus sur Ici les Artisans

Legapass, démocratiser l’héritage 2.0

La startup niçoise a développé un coffre-fort numérique permettant de sécuriser et de transmettre les héritages numériques : cryptomonnaies, identifiants, mots de passe, mails, photos, etc. Fondée fin 2021 par Jean-Charles Chemin, Adelina Prokhorova et Eric Maïda, la jeune pousse répond au problème du devenir des données numériques.

La technologie de Legapass allie sécurité et confidentialité à un très haut niveau, basée sur un processus automatique d’archivage hors-ligne d’inspiration militaire qui, du vivant des clients, place les documents à l’abri : "Ce sont les héritiers légaux de l’utilisateur au moment du décès qui auront accès à son compte et pour garantir l’intégrité des données, c’est un tiers de confiance, un huissier de justice, qui est le garant des clés de sécurité", explique Jean-Charles Chemin pour Business Côte d’Azur.

La startup vient de lever 1 million d’euros en pré-seed afin de recruter une dizaine de profils commerciaux et d’investir massivement dans la R&D pour perfectionner sa technologie et développer de nouveaux services. Elle compte d’abord s’établir sur le marché français, puis plus largement en Europe dans les prochaines années. Legapass vient également de rejoindre l’accélérateur Allianz France à Nice.

En savoir plus sur Legapass

MyHotelMatch, l’app de matching entre hôtels de luxe et voyageurs

En se basant sur un système de matching avec une touche d'IA, la startup niçoise veut révolutionner le tourisme de luxe. En rupture avec les agences de voyages en ligne traditionnelles, MyHotelMatch fonctionne comme une app de rencontre et développe le “match” entre des voyageurs prestigieux et des hôtels de luxe dont les profils correspondent.

L'entreprise propose une solution qui va faire matcher l'offre et la demande selon trois formules : une sociale, qui se base sur la recommandation d'amis et l'ultraprofilage, une deuxième, version luxe, assurée par MyAgency, rachetée par Myhotelmatch cet été, qui est la version non digitale de la startup. Et une troisième formule qui se base sur l'intelligence artificielle.

Accompagnée par Team Côte d’Azur, la société fondée par Jean-François Ott a décidé de s’implanter à Nice en raison de son attractivité touristique et de l’écosystème technologique de premier plan de Sophia Antipolis : "Nous avons pu bénéficier d’une connexion à l’écosystème en Intelligence Artificielle, notamment avec l’institut 3IA Côte d’Azur pour nous accompagner dans la recherche et participer à notre croissance. De plus, nous sommes membres du Pôle SCS, Telecom Valley, et prochainement du cluster IA", détaille Rebecca Chaussat, responsable communication & marketing de MyHotelMatch, dans un entretien pour Team Côte d’Azur.

Porté par le rachat de MyAgency, sa filiale ultra-luxe acquise en juin 2021, MyHotelMatch a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires de 7,8 millions d’euros, en progression de 78 % par rapport à 2021.

En savoir plus sur MyHotelMatch

Qiti, l’Assurtech dédiée aux expatriés et aux digital nomads

Lancée fin 2021 à Nice par un ancien courtier en assurance, Christophe Bremard, Qiti est assurtech qui simplifie l’assurance santé et prévoyance pour les expatriés et les travailleurs nomades.

Lors du CES de Las Vegas en janvier, la startup a présenté sa dernière innovation, une assurance embarquée pour tous les néo-voyageurs, occasionnels ou digital nomads. Basée sur l’intelligence artificielle et développée avec l’Inria de Sophia Antipolis, l’application met à jour automatiquement le contrat d’assurance santé à chaque passage de frontière, comme une carte Sim qui change d’opérateur.

D’une grande simplicité d’usage, Qiti va devenir dès son lancement en avril 2023 l'ange gardien des voyageurs, en regroupant tous les services indispensables pour voyager sereinement : coffre fort intelligent réunissant les documents de voyage, notifications de situation des vols, télémédecine dans sa langue maternelle, assurance santé universelle… L’entreprise, reconnue Deeptech par Bpifrance, a déjà levé 1,5 million d’euros en 2022. La jeune pousse mise sur 10.000 contrats l’année prochaine.

En savoir plus sur Qiti