Retour en haut
Business

#Lyon BoostInLyon, quatre ans d’existence et déjà 49 startups accélérées

#Lyon : BoostInLyon, quatre ans d’existence et déjà 49 startups accélérées BoostInLyon fête ses quatre ans !
par

BoostInLyon fête ses quatre ans d’existence. Retour sur l’histoire de cet accélérateur lyonnais décalé, qui a accueilli près de 50 startups depuis sa création.

Quatre ans déjà que BoostInLyon a vu le jour ! Créé en 2012 par Etienne Depaulis, Henry Morlaye, Pascale Lagahe, Jérôme Poiraud et Philippe Pélissier, tous engagés dans l’écosystème lyonnais, l’accélérateur de startups a la particularité d’axer immédiatement son positionnement sur une gestion associative : pas d’employés, que des bénévoles, impliquant les accélérés actuels et anciens dans la communauté, ainsi que dans l’accélération des nouveaux.

On valorise le partage, la bonne humeur et l’absence de formalisme. Et bien sûr, honnêteté et bienveillance par dessus tout : on est là pour aider nos startups à avancer, quitte à être un peu cash. Mais on est aussi là pour leur faire des câlins quand ils en ont besoin !

Jade Atoui, GO chez BoostInLyon

Deux promotions de sept équipes, sélectionnées sur dossier et sur pitch devant un jury d’entrepreneurs lyonnais, profitent ainsi de l’accélérateur, chaque année. Celles-ci sont alors accompagnées d’un mentor et d’un accélérateur (membre de l’équipe) durant un programme d’accélération de 15 semaines, axé autour de la construction leur business.

boostinlyon-promo3

Au final, ce sont 49 startups qui ont été accélérées en quatre ans, dont une trentaine existent encore aujourd’hui. La communauté BoostInLyon, qui compte désormais plus de 150 membres, revendique 100 ateliers et 5 #BILShow par an, ce dernier consistant à se réunir pour écouter le témoignage d’un entrepreneur qui se démarque par sa réussite et son histoire. Et lorsqu’on demande aux équipes de BoostInLyon ce qui constitue leur meilleur souvenir en quatre ans, la réponse est unanime : le jeudizza, leur rendez-vous hebdomadaire.

On se réunit tous et on mange des pizzas de chez Domino’s. Un jeudi, les gars de chez Domino’s ont parié entre eux qu’on viendrait encore et comme, effectivement, comme toutes les semaines, on est venus, ils nous ont offert la commande. Pour des startuppers, une pizza gratuite ça n’a pas de prix !

Jade Atoui

jeudizza joie

Un esprit bon enfant et décalé, donc, qui n’a pourtant pas empêché l’accélérateur de se faire un nom dans l’écosystème startup français. BoostInLyon va désormais continuer à faire ce qu’il sait faire de mieux : accélérer des startups, mais aussi continuer à faire le pont entre grandes entreprises et startups en développant son offre grands comptes. L’accélérateur compte également accompagner plus de personnes avec des formats plus “grands publics”.

La production de BILnouze continuera quant à elle de plus belle. Cette bière, créée par les équipes de BoostInLyon, du design de l’étiquette à la vidéo de présentation en passant par la création du site de vente, permet à l’accélérateur de rassembler un peu de financement.

À force d’emmener des bières à la benne à verre, on s’est dit qu’il était temps de tenter un truc différent. On a rigolé 5 minutes, imaginé un gros poisson d’avril, et comme on ne sait pas s’arrêter, on s’est dit en fait « hé pourquoi pas ?»

Clémence Guilluy, cofondatrice BIMData

Enfin, BoostInLyon lance aujourd’hui un nouvel appel à candidatures pour sa 9e saison, et ce jusqu’au 1er juillet. Pour s’inscrire, c’est ici !