Retour en haut
Finance

#Exclu AssoConnect lève 2 millions d’euros pour faciliter la gestion d’une association

#Exclu : AssoConnect lève 2 millions d’euros pour faciliter la gestion d’une association L'équipe AssoConnect
par

La jeune pousse AssoConnect, qui a développé un logiciel de gestion pour les associations, a convaincu le fonds ISAI et une quinzaine de business angels. Elle souhaite désormais voir au-delà du marché francophone et s’imposer comme l’assistant des responsables d’associations.

Un petit pas pour AssoConnect mais un grand pas pour le secteur associatif ? La startup, qui a développé un logiciel de gestion pour les associations, vient de boucler un tour de table de 2 millions d’euros auprès du fonds ISAI et de business angels. Ces fonds permettront à la jeune pousse française d’accélérer sur le marché francophone, notamment en Belgique où le tissu associatif est dense et très actif, mais aussi de commencer à adresser le marché anglophone.

Nous ne pensions pas aller voir des fonds tout de suite“, explique Arnaud de la Taille, fondateur et associé d’AssoConnect. La startup combine en effet les difficultés aux yeux des investisseurs : adresser le secteur associatif, peu prisé des entrepreneurs comme des investisseurs, et éditer un logiciel, une activité pour laquelle le seuil de rentabilité est élevé. Mais ça a été le coup de foudre avec ISAI, “un fonds d’entrepreneurs, qui comprend notre projet et avec lequel nous partageons la même vision“, souligne Arnaud de la Taille.

AssoConnect fondateurs

La concurrence d’Excel

L’opération reste rare dans un secteur boudé par les startups : les services à destination des associations. Et quand une startup ose se lancer dans l’aventure, c’est bien souvent dans le seul domaine des FinTech, via des systèmes de paiement, de collecte de dons ou de crowdfunding dédié aux associations. Pourtant les problématiques de la gestion associative ne se limitent pas au seul financement, loin de là. Gestion de la communauté via les adhésions, emailing pour tenir les adhérents au courant des actualités de la structure, sans oublier la comptabilité à tenir à jour : un vrai casse-tête.

A relire : A-t-on vraiment besoin de startups à vocation sociale ?

Notre principal concurrent, c’est Excel, sourit Arnaud de la Taille, l’un des fondateurs d’AssoConnect. Notre logiciel est un véritable assistant pour les responsables d’associations. Nous souhaitons bouleverser le monde associatif au niveau mondial.” Le marché laisse entrevoir la possibilité de voir émerger un géant : la France compte à elle seule 1,3 million d’associations en activité, qui employaient en 2015 plus d’1,8 million de salariés, selon l’enquête de Recherches et Solidarités.

Un Français sur deux adhère à une association,
qu’il s’agisse d’un club sportif, d’une association professionnelle,
d’un cercle d’anciens élèves ou d’une structure caritative

Arnaud de la Taille, fondateur et associé d’AssoConnect

Et l’entrepreneur se montre optimiste quant à l’évolution du monde associatif. “Il a longtemps existé une opposition entre les associations et les entreprises qui a conduit à un retard technologique du monde associatif, qui n’avait pas accès à un outil adapté à ses problématiques, simple à prendre en main et abordable, explique Arnaud de la Taille. Mais la baisse des subventions publiques a obligé les associations à se structurer autour d’une gestion beaucoup plus précise. En parallèle, de plus en plus d’entrepreneurs se reconvertissent dans le monde associatif et lui apportent leurs connaissances business.

Une dynamique qui explique qu’AssoConnect présente des cycles de vente “très courts” et un taux de transformation autour de 50%, porté par le bouche à oreille. Plus de 80% de ses clients sont des associations présentant moins de 250 contacts, soit de petites structures pour lesquelles un outil complet de gestion est déterminant dans l’optimisation de leur temps et de leurs fonds. Mais le logiciel séduit aussi des associations plus importantes, à l’instar de la Ligue Aquitaine de judo, SOS Prema ou la Fédération français du son et de l’image.

En proie avec un tissu associatif très varié, tant dans la taille des structures que dans les secteurs dans lesquels elles oeuvrent, AssoConnect est particulièrement à l’écoute de ses clients. Le logiciel est ainsi en partie cocréé par ses utilisateurs, grâce à un Club des Ambassadeurs qui rassemble les clients prêts à donner quelques heures pour formuler critiques et suggestions sur le produit et ainsi mieux le configurer selon leurs besoins. Une stratégie qui porte ses fruits : la jeune pousse a dépassé les 2000 associations clientes.