Retour en haut
Finance

#Exclu Vivoka lève 1 million d’euros pour commercialiser Zac, son assistant domotique

#Exclu : Vivoka lève 1 million d’euros pour commercialiser Zac, son assistant domotique
par

La startup Vivoka vient de boucler une levée d’un million d’euros qui doit lui servir à industrialiser le premier exemple de son intelligence artificielle embarquée : Zac, un assistant permettant de contrôler l’ensemble des objets connectés au sein de la maison.

Créée fin 2015, la startup Vivoka passe à la vitesse supérieure. Elle vient de boucler un tour de table d’un million d’euros auprès de business angels spécialistes du secteur de l’immobilier et des télécommunications, avec l’appui de Bpifrance et Caisse d’Épargne. Cet apport au capital doit permettre à la jeune pousse de mener à bien le développement commercial et l’industrialisation de Zac, son assistant de contrôle de l’ensemble des objets connectés dédiés à la domotique. La production doit être lancée à l’automne.

Pour l’instant testé dans des appartements témoins, Zac sera commercialisé auprès des bailleurs sociaux et des promoteurs immobiliers pour être déployé à grande échelle dans des programmes immobiliers. Non seulement il permet à l’utilisateur de gérer en un seul endroit l’ensemble des fonctionnalités de sa maison supervisées par d’autres objets connectés (chauffage, volets, accessoires de sécurité…) mais il est également doté de plusieurs fonctionnalités propres.

Anticiper les besoins des utilisateurs

L’idée est que Zac connaisse la famille qui vit dans l’appartement et qu’il puisse anticiper leurs besoins, explique William Simonin, fondateur de la jeune pousse. Si vous avez une routine matinale, Zac l’observe, l’intègre et anticipe l’allumage de la lumière ou de la radio dans la pièce dans laquelle vous allez vous rendre.” Grâce à cette intelligence artificielle, le produit de Vivoka peut trouver de nombreuses applications : des économies d’énergie au maintien à domicile de personnes âgées, par exemple.

Vivoka Zac

Avant d’aborder d’autres marchés, la startup cherche à consolider sa position en France. “Nous voulons donner un but à l’intelligence artificielle et notre technologie est spécifiquement dédiée à la maison, explique William Simonin. Nos concurrents, ce sont les GAFA et leurs assistants virtuels… mais ils ont une technologie beaucoup plus généraliste que la nôtre.” À terme, Vivoka veut toutefois élargir son champ d’application, en se positionnant notamment dans le secteur de la mobilité.

Car Zac n’est que le premier exemple de la technologie d’intelligence artificielle Lola développée par Vivoka. La startup ne compte en effet pas s’arrêter là et réfléchit déjà, avec un acteur de la grande distribution, à une application de gestion de panier de courses. C’est d’ailleurs l’un des axes de développement de la jeune pousse : multiplier les partenariats stratégiques pour appliquer en marque blanche sa technologie à différents domaines.

Vivoka en quelques chiffres

  • Créé en 2015
  • Fondateur : William Simonin
  • Siège : Metz
  • 1 million d’euros levés depuis la création
  • Chiffre d’affaires annuel non communiqué