Retour en haut
Technologies

#Etude 69% des 18-24 ans envisagent le chatbot comme un outil du quotidien

#Etude :  69% des 18-24 ans envisagent le chatbot comme un outil du quotidien Crédit : iStock by Getty Images
par

Machine learning, assistant virtuel, messagerie… L’intelligence artificielle s’invite petit à petit dans tous les pans de la société moderne. Mais quelle vision ont les Français de ces robots intelligents ? 

Do You Dream Up, startup dédiée aux outils conversationnels intelligents, s’est associée à l’IFOP afin de mener une étude sur l’opinion que les Français ont des chatbots. Loin de la crainte que l’on pourrait instinctivement associer aux robots et à l’intelligence artificielle, le panel semble très ouvert.

Ainsi, 56% des sondés considèrent les chatbots comme un outil qui simplifiera leur vie à l’avenir. Les jeunes de 18 à 24 ans sont encore plus enclins à accepter l’arrivée de l’intelligence artificielle dans leur quotidien : ils sont 69% a envisager le chatbot comme un outil du quotidien. Les chatbots semblent créer un consensus. Les Français estiment à plus de la moitié (61%) que le développement des chatbots constitue une innovation utile pour les salariés en entreprise. 

Enfin, c’est dans le monde professionnel que l’accueil est le plus chaleureux : 74% des actifs travaillant au sein de grandes entreprises se disent convaincus de l’utilité des chatbots, dont 22% qui qualifient cette aide technologique comme importante.

En entreprise, les chatbots sont peu répandus mais très utilisés 

Le chatbot pourrait agir comme une véritable révolution dans le monde de l’entreprise. Actuellement, l’information des salariés quant aux questions pratiques, comme les RH, l’informatique ou les services, est délivrée via des pages Intranet pour 58% des actifs travaillant au sein d’une entreprise de plus de 500 salariés. Ces structures utilisent encore le support téléphonique à 40%, et l’email (32%).

Pour l’instant, l’adoption des outils conversationnels intelligents est encore moindre. Néanmoins, lorsque des assistants virtuels sont disponibles, ils sont presque plébiscités par les employés. Ainsi, 82% des personnes interrogées qui ont accès à un chatbot déclarent l’utiliser au moins une fois par mois. Ils sont même 54% à en avoir un usage hebdomadaire. Ces outils sont donc utilisés bien plus souvent que les supports classiques comme l’email ou le téléphone (moins d’une fois par mois, voire jamais, selon la moitié des actifs sondés).

Mais qui sont ces personnes si peu frileuses à ces nouvelles technologies ? Les profils sont étonnamment éclectiques. Ainsi, 79% des employés de moins de 35 ans considèrent que les chatbots permettent d’obtenir une réponse à leurs interrogations sans déranger leurs collègues. La proportion des plus de 35 ans partageant cet avis est assez sembable : 74%.

Au-delà même de l’utilité que cette technologie leur apporte, ils sont 74% à juger qu’elle participe à la valorisation d’une image d’entreprise innovante. 81% des moins de 35 ans estiment que la mise en place de chatbots peut également être un facteur d’attractivité employeur.

Si les jeunes envisagent l’outil comme une manière de simplifier leur vie, l’ensemble de la population s’accorde sur les bénéfices associés aux robots assistants virtuels.