Retour en haut
Finance

#Exclu Domoscio, expert du Big Data pour l’apprentissage, annonce une levée de 250 000 euros

#Exclu : Domoscio, expert du Big Data pour l’apprentissage, annonce une levée de 250 000 euros
par

Domoscio est une startup française qui exploite le big data pour proposer aux étudiants une machine à réviser. Deux ans après sa création, la jeune pousse annonce aujourd’hui une levée de 250 000 euros.


Finaliste du Global EdTech Startups Awards 2015, qui récompense les startups EdTech les plus prometteuses, Domoscio est une jeune pousse française qui proposent des solutions d’apprentissage évolutives. Créée en 2013 par Benoit Praly et Ivan Ostrowicz, Domoscio vient de lever 250 000 euros auprès du fonds d’investissement belge Inventures.

La startup est spécialisée dans les solutions d'”adaptive learning” en mode SaaS : des algorithmes qui associent les sciences cognitives et la puissance du Big Data pour proposer des parcours d’apprentissage adaptés à chaque personne. Elle propose des solutions innovantes qui repose sur :

  • l’apprentissage adaptatif pour définir des parcours d’apprentissage intelligents, adaptés aux besoins de l’apprenant,
  • l’ancrage adaptatif dans la mémoire pour consolider les connaissances, favoriser le développement des compétences et optimiser le temps de formation,
  • les learning analytics pour suivre individuellement l’avancement de chaque apprenant.

Learning_analytics

Avec la technologie Domoscio,  fini l’apprentissage éclair, le bachotage juste avant un examen, on apprend plus vite, et pour plus longtemps. Cette technologie s’adresse aussi bien aux éditeurs de contenus (comme les éditions Hatier ou les éditions Didier qui l’ont déjà adoptée), qui peuvent rendre leurs contenus numériques adaptables à l’apprenant ; mais aussi aux centres de formation  ; aux plateformes de e-learning ou encore aux entreprises qui peuvent ainsi suivre le retour sur investissement de la formation.

Domoscio a également créé la machine à réviser : par l’analyse de la progression de l’apprenant, la machine à réviser organise, optimise et permet de gagner du temps dans les révisions. Plus les étudiants révisent, mieux l’outil s’adapte à leur rythme et plus il sera efficace.

Cette levée permettra à la jeune pousse de continuer à innover et d’accélérer son développement à l’international, notamment en Espagne et au Royaume-Uni.

Mots clés : Big Data, EdTech