Retour en haut
Levée de fonds

#FinTech Lancée en 2010, la startup PayinTech annonce une levée de 1,1 million d’euros

#FinTech : Lancée en 2010, la startup PayinTech annonce une levée de 1,1 million d’euros
par

Lancée en 2010 sur le campus de l’école HEC, la startup PayinTech vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 1,1 million d’euros auprès de FA Dièse et Cap Décisif Management, avec le Fonds Régional de Co-investissement de la Région Ile-de-France (FRCI). Accompagnée par le Welcome City Lab, l’incubateur de l’économie touristique lancé par Paris & Co, la jeune pousse souhaite accélérer son développement.


En lançant une nouvelle manière de consommer dans les sites de loisirs (via un bracelet NFC connecté), Payintech a donc transformé les usages du porte-monnaie traditionnel, en le matérialisant physiquement par un bracelet électronique. Directement reliés à des terminaux Androïd NFC, ces bracelets ont fait évoluer les usages de consommation lors d’événements comme @TheSoundYouNeed Paris Festival ou encore la course croisière Edhec.

La technologie, plus connue sous le nom de MyBee Events, utilise les technologies sans contact et s’inscrit dans la tradition industrielle française de la puce et des systèmes embarqués. L’ambition suite à cette levée de fonds est de devenir l’opérateur cashless de référence en Europe. Une vision d’envergure internationale qui a alors nécessité une importe levée de fonds, afin d’accompagner la croissance à 3 chiffres générée depuis sa création.

« Doté d’une technologie propriétaire, robuste et facilement déployable, PayinTech a constitué ces deux dernières années de très belles références dans les industries de l’entertainment. Le marché est aujourd’hui mûr pour voir émerger un leader technologique », raconte Bertrand Sylvestre-Boncheval, président fondateur de PayinTech.

Avec plus de 150 événements équipés et 1,5 millions d’utilisateurs, la jeune pousse a su séduire des partenaires comme Orange, Coca-Cola ou encore Redbull, pour ensuite leur proposer cette interface de gestion qui consolident toutes les transactions en temps réel. Ainsi, l’organisateur d’événement peut contrôler au mieux ses flux, sa logistique, son personnel de vente et les habitudes de consommation des utilisateurs.

« Dès les premiers contacts nous avons été impressionnés par le travail déjà accompli par les fondateurs de cette jeune entreprise francilienne sur un marché international en forte croissance », indique Yvan-Michel Ehkirch, Partner de CapDecisif management.



Mots clés : Fintech, HEC, mybee