Actus
2 septembre 2013
vestiaires collective

[Finance] Vestiaire Collective lève 15 millions d’euros pour satisfaire 1,5 million de membres

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Après avoir levé 10 millions d’euros lors des 3 premiers tours de table, Vestiaire Collective annonce aujourd’hui avoir levé 20 millions de dollars, soit 15 millions d’euros lors d’une quatrième levée de fonds. Condé Nast International y participe largement, selon son directeur exécutif, Jonathan Newhouse.[hr]

Condé Nast n’est pas le seul fonds participant à cette nouvelle opération. Idinvest Partners s’associe également à cette opération et rejoint les investisseurs historiques Ventech Capital et Balderton Capital. Lancé en 2009 en France par Sophie Hersan, Sébastien Fabre et Fanny Moizant, Vestiaire Collective, qui a troqué son nom d’origine Vestiaires de Copines, est spécialisé dans le dépôt-vente d’articles de luxe.

[quote] »La reconnaissance de Condé Nast, à la fois, en tant que Média et acteur majeur de la mode va permettre à Vestiaire Collective d’enrichir considérablement son offre de services« , précise Sébastien Fabre, co-fondateur et CEO de Vestiaire Collective.[/quote]

Des experts sélectionnent les vêtements et les accessoires à mettre en vente sur la plateforme ecommerce, afin de garantir à la clientèle plutôt féminine – bien que des produits pour hommes et enfants soient présents – qualité et authenticité.

Vestiaire Collective, récemment lauréat de « l’Entrepreneurial Award », a su séduire le géant de l’édition multimédia (140 magazines, 100 sites web, 170 applications) avec un chiffre d’affaires compris entre 17 et 18 millions d’euros en 2012, issu de 4 années de travail. A ce jour, Vestiaire Collective revendique une communauté internationale de 1,5 million de membres et plus de 2,5 millions d’interactions sociales par mois.

La concurrence augmentant dans le secteur de la mode de seconde main, Vestiaire Collective a su se développer dès 2012 en Angleterre et annonçait en juin 2013, après la remise de leur trophée, avoir des vues sur les Etats-Unis.

Article écrit par Etienne Portais
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER