Maddyness

eFounders, le startup studio qui se cache derrière Mention, Mailjet Pressking et Textmaster

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

eFounders, le startup studio qui se cache derrière Mention, Mailjet Pressking et Textmaster

Pepper Pepper Pepper
894 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 05 septembre 2013 / 00H00

Créé en 2011, eFounders a pour vocation de créer des startups from scratch, sur la base d'idées originales de ses fondateurs et avec le concours d'entrepreneurs motivés. Focus sur le fonctionnement d'un studio unique en son genre.

N’aviez-vous jamais remarqué que Mention, Mailjet, Pressking et Textmaster avaient un design sensiblement proche ? Le fait que ces 4 startups soient très souvent associées en même temps lors des opérations de communication n’a rien d’un hasard. Elles sont toutes issues de l’imagination des fondateurs d’eFounders (Thibaud Elziere et Quentin Nickmans, rejoint par Didier Forest et Matthieu Vaxellaire), ainsi que de Julien Tartarin & Wilfried Durand pour Mailjet et de Benoit Laurent pour Textmaster.

Le fonctionnement

Alors qu’on pourrait croire, avec le nom et les références, qu’eFounders soit un programme d’accélération pour startups, Thibaud Elzière, joint par la rédaction, qualifie eFounders de « studio dans lequel des idées de logiciels SaaS, que nous avons eu entre associés, se construisent pendant 2 à 3 mois ».

2 à 3 mois pour faire germer une idée, construire un business plan, y appliquer un business model et recruter des associés (à qui un tiers de l’entreprise est confié) et financer les développements. C’est ainsi que ce sont construites des startups comme Mention, dont les fondateurs initiaux restent Thibaud et Quentin, rejoint (comprendre recruté) par Edouard de La Jonquière et Arnaud Le Blanc.

eFounders n’est pas un accélérateur de startups, mais peut-être un accélérateur de compétences managériales. Une startup qui développe un logiciel Saas ne peut pas postuler, mais les 4 associés peuvent être à la recherche de futurs associés pour une idée qui est en train de germer.

Le financement

Thibaud Elzière, fondateur de Fotolia, startup revendue depuis, et Quentin Nickmans, fondateur de EatingDesk, qu’il a également revendue. Les bases du financement des startups qui émergent d’eFounders sont celles des 4 associés à la tête du startup studio.

Après le recrutement des associés et le développement des logiciels SaaS, les levés de fonds permettent aux produits d’asseoir leur stratégie, grâce notamment aux liens étroits construits avec les fonds d’investissement. Fin 2012, Textmaster a levé 1,64 million de dollars, Mailjet a levé 2,5 millions d’euros, et en mars 2013, Mention a levé 800 000 euros. À chaque opération, le fonds Alven Capital était présent.

Le développement

Si les designs des 4 plateformes actuellement lancées par eFounders sont très proches, l’explication réside dans le fait que bon nombre de ressources sont mutualisées en interne: design, juridique, développeurs web…ce qui est un des points forts du startup studio, basé à Bruxelles.

A terme, les 4 associés conservent une place au board et se concentrent sur le développement de nouveaux projets Saas. Actuellement, 3 projets sont dans les cartons et devraient sortir avant la fin de l’année 2013. L’ambition des startups déjà créées et celles à venir est de « toucher les 5 millions premières entreprises au monde » annonce Thibaud Elzière.

Et ces startup recrutent! Toutes les annonces sont présentes sur le site eFounders, dont la nouvelle version est en ligne aujourd’hui. Founder in Residence, CTO ou encore commercial, de nombreux postes restent à pourvoir. Récemment, Arthur Monnet (ex CEO de Faveous, actuellement Product Manager chez mention) et Clément Vouillon (ex-Welovesaas, actuellement Doer in Residence  chez eFounders) ont rejoint la galaxie e-founders.

Des bureaux à Paris et des Packs

« Quand vous entrez dans nos bureaux parisiens, vous sentez qu’il se passe quelque chose« . Emulation plus forte entre les collaborateurs, euphorie un peu à l’américaine, les associés d’eFounders souhaitent que leurs collaborateurs se sentent bien. « Bien sûr, ça manque de filles, ce qui est problématique car elles ont des approches différentes qui peuvent apporter un équilibre de travail intéressant. »

Le Startup Pack, le PMEPack, mais également le Dévelopeur Pack, c’est eux, ou plus spécifiquement une Association Sans But Lucratifbaptisée « Startup Together », association dont le président est Matthieu Vaxelaire, associé junior chez eFounders… Les bonnes idées, eFounders les développent en interne. Tout est fait maison et la maison se porte bien.

Par

Etienne Portais

05 septembre 2013 / 00H00
mis à jour le 27 juin 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge