Maddyness

[Startups] 7 Grands Comptes qui n’ont pas peur de travailler avec des startups

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

[Startups] 7 Grands Comptes qui n’ont pas peur de travailler avec des startups

Pepper Pepper Pepper
36 - trending  |  
Comments
Par Louis Carle - 09 janvier 2014 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

À l’occasion du second Maddy Talk sur les relations entre Grands Comptes et Startups, Maddyness fait le point sur (quelques) grands comptes sensibles aux jeunes pousses. Des relations parfois tendues, souvent fructueuses, entre deux mondes que tout n’oppose pas forcément et qui provoque aussi de belles histoires.[hr]

Selon un sondage réalisé par feu OSEO, les principaux avantages pour les PME d’une relation avec un grand compte sont l’apport d’activité (77%) et l’apport de références essentielles pour gagner d’autres marchés à (73%). Vient ensuite la stabilité et la visibilité sur leur activité (48%), l’ouverture à des marchés internationaux à (34%) et l’effort constant de montée en compétence, nécessaire pour gagner et conserver ses clients ainsi que le challenge pour les équipes (18%).

Les entreprises répondantes – si elles trouvent toutes un intérêt visible à cette relation – indiquent néanmoins rencontrer quelques difficultés dans leur relation avec les grands comptes, notamment pour sa complexité et le déséquilibre de la relation qui pèsent sur les prix. Si cette relation entre PME et grands comptes semble revêtir pour chacune des entreprises répondantes une importance prédominante dans leurs ambitions et pour leurs entreprises, elles apparaissent encore comme une “liaison dangereuse” entre deux corps de tailles et de puissances trop différentes. Qui sont les grands comptes ayant pris des risques l’année passée?

Canal +

Les médias ne sont pas en reste auprès des startups, après L’Express et son fonds d’investissement, Melty et son incubateur, le Groupe Canal + vient d’annoncer le lancement de Canal Start, un incubateur dédié à soutenir les initiatives de jeunes pousses de l’univers des médias et des nouvelles technologies. Une annonce qui fait écho à la conférence LeWeb et à la récente acquisition de la chaîne par le groupe Vivendi.

Renault

Le projet date de la fin de l’année 2011, Paris Incubateurs et Renault signent un partenariat et annonce l’ouverture d’un nouvel incubateur qui ouvrira ses portes au cours de la fin du premier trimestre 2012. Le but ? “Développer et soutenir un éco-système de startups oeuvrant dans le domaine des Services connectés et des TIC pour la mobilité”, rien que ça. Un nouvel incubateur pour la Paris Incubateurs et la poursuite d’une stratégie voulant se rapprocher des startups de la part du groupe automobile.

JCDecaux

Autre nouveau né de Paris Incubateurs, l’incubateur Services Urbains Connectés a été officiellement lancé en juin 2013 et vient récemment d’annoncer ses trois premières startups. Ce sont finalement ParK24TellMePlus et Aerys qui ont été choisis pour la première promotion de l’incubateur lancé en partenariat avec JCDecaux. Une entreprise qui est également impliquée au sein de la structure Neuilly Nouveaux Médias et qui a annoncé – toujours en juin dernier – une prise de participation au sein d’une startup, CiteGreen.

Orange

Le célèbre actionnaire de Dailymotion est un acteur omniprésent au sein de la scène startup française. Une présence qui se remarque notamment par l’Orange Fab. Un premier Orange Fab avait ainsi ouvert ses portes en mars dernier à San Francisco, ce qui avait poussé la rédaction de Maddyness à s’interroger sur le choix d’Orange d’ouvrir un accélérateur de startups dans la Silicon Valley et non pas en France. 9 mois après cette première expérience, l’opérateur français annonce l’ouverture de 3 nouveaux accélérateurs, dont 1 en région parisienne.

Microsoft

La seule entreprise étrangère de cette liste, notamment présente grâce à l’ouverture d’un incubateur (feu Spark, aujourd’hui Microsoft Ventures Accelerator) dans le Sentier parisien. Impliquée sur la scène française et partenaires de nombreux évènements (ndlr à l’instar de Google ou d’IBM en France), Microsoft a aussi mis en place un programme dédié aux startups (BizSpark) et Microsoft Ventures, un nouveau programme qui veut marquer une nouvelle étape dans le soutien et l’accompagnement des entrepreneurs du numérique par la firme de Redmond.

SNCF

Alors qu’elle vient tout juste d’annoncer son partenariat avec Allocab, SNCF s’implique auprès des startups via plusieurs biais, en sponsorisant des institutions comme le Camping, en créant de nouveaux lieux dédiés aux startups (Tektos, l’accélérateur de Calais), ou en prenant des participations au sein de startups comme 123envoiture. Elle est également à l’origine d’un programme dédié à l’OpenData.

AXA

Parti du constat  qu’il existe un vide dans le domaine de l’investissement d’amorçage pour les startups françaises, Axa a lancé en juin dernier sa propre structure, baptisée AxaSeedFactory, dont l’ambition est d’apporter une aide financière aux startups françaises innovantes, sur les secteurs de la banque et de l’assurance. Axa a également récemment annoncé le lancement d’une plateforme de crowdfunding en partenariat avec MyMajorCompany. Une nouvelle plateforme pour le leader du crowdfunding français qui avait déjà annoncé le lancement d’une plateforme dédiée à l’entrepreneuriat avec BGE en septembre dernier.

Envie d’en découvrir d’autres? De savoir comment ça marche, les relations entre Startups et Grands Comptes? Nous raconter votre expérience? Plus qu’à vous inscrire directement ci-dessous.

Par

Louis Carle

09 janvier 2014 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Articles les plus lus du moment

Haroun : "On est en train de devenir des abrutis finis"

Technologies
Par Anais Richardin - 14H00mardi 16 juillet 2019
Next

Comment j’ai planté ma startup

Entrepreneurs
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 17 juillet 2019
Next

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 09H00mercredi 10 juillet 2019
Next

Attribuer des BSPCE aux membres du board, c’est (désormais) possible !

Finance
Par Thomas Buffin et Tanguy Dubly - 11H00jeudi 11 juillet 2019
Next

Les 9 conseils les plus utiles que l'on m'a donnés

Entrepreneurs
Par Mathilde Collin - 10H00mardi 16 juillet 2019
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge