Actus
4 mars 2014
1001pharmacies startup

[Finance] Créée il y a 2 ans, la startup 1001Pharmacies annonce une levée de 2 millions d’euros

1001Pharmacies, une des startups les plus reconnues de la région Languedoc Roussillon, vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 2 millions d’euros. Un second tour de table, après celui  de 600 000 euros au mois de février 2013, opéré cette fois-ci auprès de BPI France, de la région Languedoc Roussillon et de plusieurs Business Angels, dont SONORFI, Angelor, Olivier Mathiot, co-fondateur de Priceminister, et Marc Adamowicz, fondateur d’Happyview, le site d’optique en ligne.[hr]

Depuis un décret passé en décembre 2012, la vente en ligne de médicament a été encadrée en France et c’est sur ce créneau que les 2 co-fondateurs, Sabine Safi et Cédric O’Neill (ex- rédacteur de Techcrunch France et pharmacien de formation) ont décidé de se lancer en fédérant à ce jour, un réseau de 250 pharmacies indépendantes. Un marché très prometteur, car selon les 2 co-fondateurs, la vente en ligne des produits de parapharmacie et autres médicaments ne nécessitant pas d’ordonnance concernerait en France, 1 milliard d’euros.

[quote] »Nous enregistrons actuellement une croissance de 20% à 30% tous les mois, et nous préparons également le lancement de nouveaux services innovants » précise Cédric O’Neill, Pharmacien et co-fondateur de 1001Pharmacies.[/quote]

A ce jour, seuls sont concernés les médicaments délivrés sans ordonnance et les pharmacies « ayant obtenu une licence pour créer une officine de pharmacie physique » (12 000 produits sont actuellement référencés sur le site web). 1001Pharmacies, qui revendique 250 000 visiteurs uniques par mois, propose donc à ses pharmacies de bénéficier d’une visibilité Marketing sur sa plateforme e-commerce, en échange d’un abonnement mensuel de 49 euros et d’une prise de commission de 12% sur les ventes. L’objectif de l’année 2014 est de multiplier par 4 le nombre de pharmacies inscrites, pour atteindre le millier.

Cette levée de fonds devrait permettre à la jeune pousse de développer son activité à l’international, où les marchés seraient plus matures en matière de législation, comme le Royaume Uni ou d’autres pays d’Europe (Scandinavie, Belgique…). Employant actuellement 15 personnes, 1001Pharmacies, qui a réalisé un de volume de ventes de 1 million d’euros en 2013, souhaite atteindre 15 millions d’euros d’ici 2015.

[quote]A relire: [Interview] Les pharmaciens sont-ils prêts pour le virage numérique ? Le cas d’imedipac[/quote]