Actus
24 mars 2014

[Finance] 4 ans après sa création, Mailjet lève 2,2 millions d’euros et s’exporte à New York

Créée en 2010 en France par Julien Tartarin et Wilfried Durand, Mailjet est devenu le leader européen sur le marché de l’email transactionnel et marketing. La startup, en provenance de la galaxie eFounders (également à l’origine de Textmaster, Pressking, Mention, etc.) vient d’annoncer avoir réalisé une augmentation de capital de 2,2 millions d’euros auprès d’Alven Capital (Birchbox, SeLoger.com, Lengow, etc.) et de ses actionnaires historiques.[hr]

La plate-forme cloud Mailjet permet de gérer l’envoi et le suivi des emails transactionnels des applications web et des plateformes e-commerce tout en permettant à ses utilisateurs de s’affranchir de la conception et de la maintenance de leur propre infrastructure technique. L’entreprise s’attaque également à la gestion optimisée de la délivrabilité, visant à éviter la mise en spam de plus en plus fréquente d’emails pourtant légitimes (1 email sur 5 dans le monde n’atteint pas son destinataire).

La startup réalise près de 60% de son chiffre d’affaires à l’étranger, et vient également d’annoncer l’ouverture d’un bureau à New York (dirigé par Anthony Marnell) pour poursuivre son expansion à l’international. La levée devrait ainsi lui permettre d’accélérer sa stratégie orientée vers l’innovation et le développement à l’international de l’entreprise.

« Cette augmentation de capital va nous permettre de renforcer notre stratégie commerciale grands comptes et de poursuivre notre déploiement international », commente d’ailleurs Alexis Renard, le nouveau CEO de Mailjet qui précise également qu’ « avec 20% de notre chiffre d’affaires déjà réalisé aux Etats-Unis, l’implantation physique sur ce marché était incontournable. Nous avons choisi New-York pour son attractivité et le dynamisme de son écosystème startups ».

Il s’agit de la seconde levée de fonds pour Mailjet qui a levé au total près de 5 millions d’euros notamment auprès d’eFounders (ndlr découvrir notre dossier sur « eFounders, le startup studio qui se cache derrière Mention, Mailjet Pressking et Textmaster« ).

Crédit photo : Shutterstock