Maddyness

Canibal, la machine de recyclage, lève 1,7 million d’euros grâce au crowdfunding

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Canibal, la machine de recyclage, lève 1,7 million d’euros grâce au crowdfunding

Pepper Pepper Pepper
219 - trending  |  
Comments
Par Louis Carle - 08 septembre 2014 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Canibal, une jeune pousse qui propose des machines de recyclage qui collectent les emballages de boisson des entreprises, universités et des gares de manière ludique, vient d’annoncer avoir clôturé un tour de table d’1,7 million d’euros notamment grâce à la plate-forme de crowdfunding SmartAngels et Financière Fonds Privés. Une levée qui devrait lui permettre d’assurer la stabilité financière de son modèle et de renforcer son parc de machines.


La jeune pousse fondée il y a 7 ans par Benoit  Paget et Stéphane Marrapodi, Canibal est une machine qui veut inciter au recyclage par le jeu. Une manière ingénieuse d’intéresser le grand public à l’écologie en proposant – contre un gobelet, une bouteille en plastique, etc. – des coupons de réduction dans les magasins alentours, des micro-dons à des associations, etc. Un autre moyen, aussi, pour les marques de drainer le public vers leurs enseignes tout en sponsorisant une entreprise « éco-responsable ».

[quote]Voir les conseils de Benoit Paget, fondateur de Canibal, sur comment lever des fonds pour sa startup grâce … au financement participatif ici [/quote]

La machine va, quant à elle, compacter les déchets puis les transporter chez des partenaires de Canibal pour le recyclage (Arcelor Mittal, APPE et Constellium). Un service qui a su séduire de nombreux clients (SNCF, Primagaz, L’Oréal, PepsiCo, Nexity, etc.) pour un prix modique – un forfait mensuel de 500€ par collecteur – et qui veut maintenant passer à la vitesse supérieure.

La startup aurait généré en 2013 plus de 200 000 euros de chiffre d’affaires et en prévoirait un de 1,1 million d’euros en 2014. La troisième levée de fonds de l’entreprise est elle composée de 500 000 euros en crowdfunding et veut soutenir l’entreprise dans l’industrialisation de ses machines (qui a déjà nécessité deux levées de fonds). C’est donc plus de 4 millions d’euros que Canibal a levé auprès de ses partenaires et compte bien cette année tester de nouvelles sources de revenus et atteindre son seuil de rentabilité dès 2015. Financière Fonds Privés, investisseur historique de la jeune pousse, a accompagné Canibal depuis ses débuts en misant non seulement sur son potentiel de développement, mais également sur l’énergie de ses dirigeants fondateurs.

 

Par

Louis Carle

08 septembre 2014 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos derniers articles

Fetch, le retour du phénix ?

Business
Par Jean-Charles Kurdali - 13H57jeudi 16 août 2018
Next

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge