Actus
23 septembre 2014
feeligo magnets

Feeligo offre un canal publicitaire adapté aux modes de communication d’aujourd’hui

Feeligo a été fondée en 2012 par Jonathan Levy-Bencheton et Davide Bonapersona et a effectué une première levée de fonds en 2013. Aujourd’hui l’équipe compte 10 personnes de 5 nationalités. Feeligo recrute actuellement des profils talentueux et dynamiques dans le développement mobile, l’analyse de données, la vente et le marketing.


Face aux outils de blocage des publicités sur internet (type Adblock), il apparaît difficile pour une plate-forme web de type média de garantir une monétisation intéressant, à l’heure où le display ne semble plus satisfaire les internautes et accélère la rupture du pacte de lecture. Si le Native Advertising (comme peut l’utiliser MinuteBuzz) apparaît comme une solution pertinente pour les éditeurs de contenus, certains acteurs testent la solution de Brand Stickers proposée par Feeligo. Cette jeune pousse travaille notamment avec 20th Century Fox, Carrefour ou encore Procter&Gamble pour justement apporter une nouvelle alternative non-intrusive. Dans le monde de la monétisation sur internet, place à l’expérience utilisateur.

[quote]A relire : Les bannières et le RTB sont morts, il faut trouver d’autres modèles de monétisation[/quote]

Que sont devenus les émoticônes? Quelle place pour les stickers aujourd’hui?

Les stickers sont une évolution des émoticônes. Les émoticônes sont là depuis 1982 (!) et leur pérennité montre qu’ils répondent à un besoin bien réel : représenter les émotions dans la communication écrite. On a constaté qu’avec l’évolution des outils de communication les émoticônes sont devenus plus élaborés (caractères puis images, meilleure définition, animation…) et les stickers s’inscrivent dans cette logique car ils sont plus grands et détaillés.

L’innovation majeure des stickers est qu’ils représentent des situations, en plus des simples émotions, ce qui permet de non seulement ajouter de l’émotion à un texte écrit, mais dans de nombreux cas de s’y substituer. Un sticker suffit à dire des choses très simples (comme merci, au revoir, j’ai du retard…) et parfois on le préfèrera au texte pour dire des choses complexes, où les émotions seront mieux exprimées par l’image que par un long discours. Cela explique le succès des stickers notamment dans les messageries mobiles où les messages sont courts et la saisie est plus laborieuse.

Quel a été le constat de départ qui a motivé la création de Feeligo?

Le constat à l’origine de Feeligo est que la publicité, qui est la source de revenus principale de nombreux services en ligne, est inadaptée au web social. On a trop souvent constaté que, lorsqu’un service ajoute des espaces publicitaires, cela se fait au détriment de l’expérience utilisateur. Au contraire, Feeligo fournit aux communautés en ligne de nouvelles sources de revenus qui sont agréables et améliorent l’expérience utilisateur, grâce à des fonctionnalités qui répondent aux usages d’aujourd’hui.

Quelle est la solution proposée face à ce constat?

Une grande partie de notre temps en ligne est consacrée à des conversations, et pourtant sur les réseaux sociaux, forums et applications de messagerie les annonceurs sont cantonnés aux bords de l’écran. Les bannières publicitaires sont perçues comme intrusives, souvent ignorées, parfois bloquées par les internautes.

Nous avons lancé notre solution de Brand Stickers car il s’agit d’un format parfaitement adapté aux spécificités des nouveaux médias : c’est l’utilisateur qui choisit de publier un sticker, et la marque doit séduire l’audience afin qu’elle diffuse son image. De plus, la position privilégiée des stickers au cœur des conversations garantit une forte émergence et une forte adhésion, ce qui explique le succès de ce format auprès des annonceurs.

feeligo tools