Actus#voyage
15 octobre 2014
vinci lab autoroute

Les futurs enjeux de la mobilité se jouent au coeur du Lab de VINCI Autoroutes

Lancé en 2013, le Lab VINCI Autoroutes conçoit et expérimente de nouveaux services pour anticiper les attentes des clients et transformer l’expérience de la mobilité et du voyage. En partenariat avec des acteurs innovants, parmi lesquels des startups, le Lab transforme de nouveaux concepts en démonstrateurs de services mis en œuvre sur le réseau VINCI Autoroutes et testés avec les clients. Interview d’Olivier ALAMO, Directeur Marketing et Services et Simon COUTEL, Responsable Innovation et Services numériques.


Olivier_Alamo

Vous lancez un Lab, quel est aujourd’hui le contenu de ce dispositif et quels sont ses ambitions?

Olivier ALAMO, Directeur Marketing et Services, VINCI Autoroutes :

VINCI Autoroutes innove dans les services en s’appuyant sur l’expertise de ses collaborateurs et sur les attentes de ses clients. C’est pourquoi les points de rencontre ou de débat organisés entre clients et collaborateurs de l’entreprise constituent la pierre angulaire de notre démarche marketing. Mais nous sommes convaincus que l’innovation passe aussi par la prise en compte de l’approche novatrice que certaines startups ont dans le domaine de la mobilité.

Avec le Lab VINCI Autoroutes, nous nous sommes dotés d’un outil performant pour concevoir et expérimenter auprès de nos clients de nouveaux services dans le domaine de la mobilité et du voyage, en partenariat avec des porteurs de projets innovants.

Travailler avec les startups françaises, est-ce une idée soutenue par le Top Management de Vinci Autoroutes ?

Olivier ALAMO, Directeur Marketing et Services, VINCI Autoroutes :

Oui et davantage encore. C’est dans l’ADN du groupe VINCI que d’innover en ayant une vision à 360 degrés de ce qui se passe autour de nous. On ne peut prétendre traiter les problématiques relatives à la mobilité et au voyage sans travailler étroitement avec les acteurs institutionnels et privés de ces sujets. A ce titre, les startups sont incontournables.

Par ailleurs, dans chaque projet que nous avons mené avec une startup, de nombreuses directions de l’entreprise ont été mobilisées, et dans chacune un interlocuteur a été désigné pour rejoindre l’équipe projet ad hoc, qu’il s’agisse des systèmes d’information, du marketing, de l’exploitation, de la communication.

Lorsque nous avons organisé notre premier Hackathon à Bordeaux, ce sont 10 collaborateurs de l’entreprise qui ont passé le weekend avec les 50 participants à ce concours pour leur apporter leurs expertises dans des domaines comme la mobilité, les services et le marketing.

Simon_Coutel

Les relations Startups et Grands Comptes, une utopie?

Simon COUTEL, Responsable Innovation et Services numériques, VINCI Autoroutes :

En un an d’activité du Lab VINCI Autoroutes, nous avons développé des initiatives concrètes avec au moins trois startups :

  • iRéalité, une startup nantaise rattachée à l’Université de Nantes
  • CitéGreen, une startup parisienne
  • Noor, une startup bordelaise née du Hackathon VINCI Autoroutes organisé à Bordeaux en 2014

A toutes ces startups, nous apportons l’expertise et les ressources d’un grand groupe dans des domaines comme le marketing, le juridique ou la communication. Mais nous leur offrons surtout la possibilité de tester leur service auprès de plus de 2 millions de clients quotidiens, sur 4 500 km d’autoroutes et ainsi de réaliser des études marketing les aidant concrétement à développer leur produits et services, et se constituer des premières références crédibles »

Avec iRéalité, nous avons conçu et expérimenté deux nouveaux services proposant de découvrir de manière inédite les territoires traversés lors d’un voyage sur autoroute :

  • Panorama 360 est une application sur smartphone permettant de découvrir des sites remarquables situés à proximité d’une aire d’autoroute grâce à la réalité augmentée
  • Flashez-Décollez est un service accessible sur une site internet mobile via un QR code, proposant de « survoler » les territoires en évoluant dans des vues immersives, interactive, à 360°, reconstuées à partir de photos prises par un drone à 100 m de haut ;

Avec CitéGreen, nous avons expérimenté un programme de récompense de nos clients qui décalent l’horaire de leurs trajets pour éviter les heures les plus fréquentées lors des grands départs et qui contribuent ainsi à fluidifier l’autoroute ;Avec Noor, nous engageons l’expérimentation sur l’agglomération de Bordeaux d’une application proposant un véritable coach de mobilité, permettant de prendre conscience de ses habitudes de déplacements et incitant à des comportements plus durables.

Comment sélectionnez-vous les startups avec qui vous travaillez?

Simon COUTEL, Responsable Innovation et Services numériques, VINCI Autoroutes :

Avec le Lab, nous nous sommes dotés d’un outil agile pour explorer de nouvelles pistes de services avec nos clients dans les domaines de la mobilité, du voyage, de l’escale, de la découverte des territoires traversés. Pour identifier des idées à transformer en démonstrateurs de nouveaux services, nous sollicitons évidemment la créativité et l’expertise des collaborateurs de VINCI Autoroutes.

Mais nous sollicitons aussi la vision décalée de tous nos partenaires et acteurs innovants avec une approche d’innovation ouverte. Nous avons notamment mis en place, sur le site du Lab VINCI Autoroutes, une « Boîte à idées » permettant à un acteur innovant, une startup notamment, de nous faire la proposition d’une expérimentation conjointe auprès de nos clients.

En fin d’année 2013, nous avons également lancé un « Appel à innovations » auprès de plusieurs milliers de startups en France, dont il est ressorti notre collaboration avec CitéGreen notamment