Actus#Coaching
21 octobre 2014
BDO

3 conseils à suivre pour construire une stratégie de communication

Le cabinet d’audit BDO France a lancé BDO Coaching, une offre de service globale dédiée aux jeunes entreprises, à qui sont offertes un an d’accompagnement gratuit. Depuis le 15 octobre, les candidatures pour la 2ème promotion sont ouvertes, pour recruter de nouveaux candidats. Après avoir rencontré Frédéric Léger (co-directeur du site parisien) qui a présenté l’offre globale, l’équipe de Maddyness a eu l’opportunité de participer à un atelier du programme, dont le thème abordé était la stratégie de communication. 


Les ateliers de formation sont à chaque fois un rendez-vous important pour les startups accompagnées, qui bénéficient de conseils essentiels en financement, juridiction, gestion et marketing. Avec l’aide d’un intervenant externe, les participants apprennent les rouages de l’entreprise, avec des exemples concrets et des témoignages d’experts.

Le dernier atelier portait sur le marketing digital ou comment cibler sa stratégie de communication grâce aux nouveaux médias (réseaux sociaux, applications). Les startups présentes ont pu, à partir des exemples donnés, envisager de prochaines campagnes de promotion de leur produit. Retour sur les 3 conseils abordés lors de l’atelier BDO Coaching.

Bien connaître son coeur de métier, son audience et ses enjeux.

Il n’est nécessaire de budgéter et dépenser de fortes sommes pour lancer une campagne de communication. Certaines startups arrivent à limiter leurs dépenses grâce à des outils de communication numérique, qui requièrent pas ou peu de financement : communiqués de presse, dossiers de presse etc. Dans cette même logique, une présence maîtrisée sur les médias sociaux est une bonne stratégie pour constituer une communauté d’évangélisateurs. Pour communiquer plus largement et auprès d’un plus grand public, le système de Média For Equity, dont le fonds 5MVentures est pionnier en France, offre une opportunité intéressante pour certaines jeunes pouses.

Avoir une bonne veille, courte et efficace

Etre à l’écoute, s’informer et avoir un oeil sur ses concurrents, tel est le plan d’action de tous les jeunes entrepreneurs. Si la veille française est toujours intéressante et pertinente pour votre activité, il est nécessaire d’aller voir plus loin et surtout outre-atlantique. Les Etats-Unis, souvent précurseurs sur de nombreux sujets, possèdent des médias à forte audience comme Techcrunch, The Verge ou Venture Beat, idéal pour se faire une idée du marché local. Pour ne pas non plus être débordé lors de cette étape, il est nécessaire d’organiser sa veille. La rédaction de Maddyness recommande particulièrement Mention ou encore Scoop it, 2 startups françaises.

Identifier sa cible pour mieux l’atteindre en ligne

On ne séduit pas un public jeune de la même manière qu’un public senior. Il faut être présent là où son public se trouve et s’informe. Si le public est plus jeune, s’intéresser à des réseaux sociaux comme Snapchat, Instagram et Vine est efficace. Et dans le cas contraire, il peut être intéressant de se pencher sur les réseaux sociaux plus classiques comme Twitter ou Facebook. Enfin, si l’on est plus tourné vers le design ou la mode, certains supports seront plus efficaces que d’autres (Pinterest pour la mode par exemple).

[quote]A relire : #BDOCoaching : « Les startups, les TPE, les PME et les ETI ont tout à apprendre les unes des autres »[/quote]

[quote]A relire : #Startup : 5 règles à respecter pour affiner vos relations presse[/quote]

Le programme en 4 points clés :

BDO Coaching est un programme sur-mesure pensé pour aider les startups sélectionnées à se confronter au marché et à accomplir leur développement. Le cabinet leur offre une expertise de l’entrepreneuriat et des marchés. Pour ce faire, plusieurs ateliers de formation (financement, gestion, coaching…) sont animés par des professionnels du cabinet et par ses partenaires. De plus, le programme s’articule autour de :

  • La comptabilité gratuite pendant un an, prise en charge par un expert de BDO Coaching
  • Du coaching : chaque startup se voit attribuer un mentor pour l’année et de préférence quelqu’un qui connaît bien son secteur ou qui répond à sa principale problématique (ex : un avocat si elle est concernée par la propriété intellectuelle).
  • Des ateliers de formation, qui ont lieu toutes les 6 semaines sur des thématiques différentes : levée de fonds, business plan, communication, aides publiques à l’innovation ou par exemple s’implanter à l’étranger. Le programme n’est pas figé, il peut donc être modifié en fonction de demandes particulières de la part des startups.
  • Du networking : le but est de permettre aux startups du programme de rencontrer les clients et les partenaires de BDO. La prochaine promotion (2015) aura le droit à un gala durant le 1er trimestre 2015 et un afterwork par trimestre.