Maddyness

Running Heroes lève 300 000 euros et s’attaque au marché du cyclisme

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Running Heroes lève 300 000 euros et s’attaque au marché du cyclisme

Pepper Pepper Pepper
36 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 07 janvier 2015 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Lancée en mars 2014, l’application Running Heroes vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 300 000 euros auprès d’Anaxago, sa structure d’accompagnement et investisseur historique L’Accélérateur, et environ 40 investisseurs privés, dont Jean-Marc Bouhelier (PhotoBox, 1001menus), Michel de Guilhermier (Motoblouz, Plus de bulles), ou encore Luc Clément et Jérôme Gremez (Ma-Reduc.com).


[quote]A relire : Running Heroes, l’application de running qui récompense vos efforts[/quote]

Cette opération financière, qui intervient moins d’un an après le lancement de l’activité, va pouvoir permettre à la jeune pousse de développer plusieurs axes de son activité. Concrètement, Running Heroes est une plate-forme qui met en relation les coureurs et les marques, à travers plusieurs canaux d’acquisition basés sur le Big Data. En effet, c’est en collectant les données émises par les utilisateurs d’applications connectées de running (Nike+, Runstatic…) ou de montres GPS, que la jeune pousse peut alors adresser les meilleures récompenses en fonction des performances.

Actuellement positionnée sur le secteur de la course à pied, Running Heroes – qui revendique plus de 80 000 utilisateurs (dont 60% sont actifs) – souhaite aller plus loin et va s’attaquer à un autre sport : le cyclisme. Très proche en matière de fonctionnalités, cette nouvelle application devrait permettre aux  annonceurs, de toucher une nouvelle fois un public ciblé de sportifs ou d’amateurs. Sur le secteur du running, l’ambition de l’année 2015 est d’atteindre les 300 000 utilisateurs.

[quote]« Nous sommes convaincus que l’avenir du big data passera par plus de software et moins de hardware. La donnée brute n’a pas de valeur, c’est son exploitation et son interprétation qui créé de la richesse. Cela explique notre positionnement si particulier où nous ne générons donnée, mais agrégeons par contre des données provenant de multiples partenaires », précise Boris Pourreau.[/quote]

Par

Etienne Portais

07 janvier 2015 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos derniers articles

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge