Maddyness

Comment accorder l’entrepreneuriat et le numérique au féminin ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Comment accorder l’entrepreneuriat et le numérique au féminin ?

Pepper Pepper Pepper
372 - trending  |  
Comments
Par Jennifer Padjemi - 14 janvier 2015 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Etre femme et entrepreneur à la fois, c’est possible et même de plus en plus le cas. Encore représentées comme des minorités, les femmes sont pourtant nombreuses dans l’écosystème numérique français. Depuis quelques années, des initiatives ont été créées pour les mettre en avant et pour donner envie à celles qui hésiteraient à se lancer. Hannah Oiknine, la co-fondatrice de Babbler et Mounia Rkha de Girls in Tech viendront évoquer cette relation entre entrepreneuriat et féminité dans l’univers du numérique.


Les femmes de plus en plus présentes dans le paysage du numérique

Avec Paris Pionnières, Girlz in Web, Girls in Tech ou encore la journée de la femme digitale… La femme est de plus en plus mise en avant dans l’univers entrepreneurial. Et les femmes qui le représentent sont aussi connues que leurs voisins masculins : Roxanne Varza, Alice Zagury ou encore Céline Lippi pour ne citer qu’elles.

Toutes ces initiatives existent pour célébrer l’entrepreneuriat au féminin, mais surtout aussi pour découvrir d’autres manières de réfléchir sur le digital au quotidien. Comment se conjugue l’entrepreneuriat au féminin, quels sont les enjeux du numérique sur les femmes ou comment l’innovation pousse t-elle les femmes à entreprendre ? Autant de questions auxquelles de nombreuses femmes tentent de répondre chaque jour à travers leur travail et leur envie de se faire une place dans un univers jusqu’ici principalement réservé aux hommes.

Il est encore trop tôt pour donner des chiffres actuels, mais les récentes études plaçaient la France en quatrième position dans le classement des pays les plus incitatifs pour l’entrepreneuriat féminin (source GEDI). L’hexagone est donc sur la bonne voie mais des manquements persistent encore. Parce que si 86 % pensent que le numérique offre des perspectives intéressantes pour les femmes, ces dernières se lancent encore dans des projets de taille modeste (environ 285 000 euros) contre 500 000 euros pour les hommes. Néanmoins, les femmes sont principalement attirées par le domaine de l’innovation avec comme principaux objectifs l’épanouissement personnel et un fort besoin d’indépendance.

[quote] »Le numérique, c’est le futur de l’industrie, mais c’est un futur qui ne pourrait pas être réalisé sans les femmes. Encourager l’égalité femmes-hommes dans le secteur, c’est la condition d’en faire une filière exemplaire et avant-gardiste. » Bruno Vanryb, président du collège Editeurs, SyntecNumérique[/quote]

[quote]A relire : #Entrepreneuriat : Pour 9 Français sur 10, le numérique n’est pas qu’une affaire d’hommes[/quote]

Quand les femmes prennent des initiatives

Depuis sa création en 2007 à San Francisco, le réseau Girls in Tech se mobilise en faveur de l’entrepreneuriat féminin. Avec plus de 7.500 membres internationaux, Girls in Tech se retrouve dans une multitude de pays, dont l’Inde, le Brésil, la Grèce, la Chine et bientôt l’Italie et la Finlande. La mission du groupe français, lancé en mai 2010 par Mounia Rkha et Roxanne Varza, est notamment de mettre en valeur les femmes et les parcours dans la technologie afin d’encourager la mixité dans un milieu traditionnellement masculin.

Pour ce faire, le réseau organise deux types d’événements : des mini-conférences autour d’un thème choisi ou un Happy Hour de networking dans le but de faciliter les échanges au sein du réseau. Aujourd’hui, Girls in Tech est un acteur majeur pour les femmes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat.

[quote]A relire : #Etude : Les femmes seraient le nouveau visage de l’entrepreneuriat en Europe et aux US[/quote]

D’autres comme Hannah Oiknine et sa soeur, se lancent avec des idées très innovantes. Avec Babbler, elles ont créé le premier réseau social pour attachés de presse et journalistes. Une plateforme inédite et interactive de gestion des relations entre annonceurs et médias. Le service est payant pour les marques, mais gratuit pour les journalistes, qui peuvent à tout moment récupérer des informations presse du jour, pour alimenter leurs sujets rédactionnels. Une belle aventure qui a mené à une première levée de fonds de 200 000 euros, puis à un deuxième tour de table avec Fred&Farid au sein de leur board.

Crédit photo : Shutterstock 
Par

Jennifer Padjemi

14 janvier 2015 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Articles les plus lus du moment

8 jobs du futur auxquels se préparer

Innovation
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 05 février 2020
Next

Catherine Barba, pionnière des entrepreneures à succès

Entrepreneurs
Par Iris Maignan - 18H00mardi 04 février 2020
Next

Mes 7 conseils pour convaincre un investisseur

Entrepreneurs
Par ÉRIC LARCHEVÊQUE - 15H14lundi 03 février 2020
Next

Entreprendre, une belle connerie ? #2

Entrepreneurs
Par Charles-Henri Gougerot-Duvoisin - 17H00dimanche 09 février 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge