Actus#DevPerso
27 février 2015
stress

4 techniques pour maîtriser et réduire son stress au quotidien

Fatigue physique et nerveuse, troubles du sommeil, troubles du comportement, démotivation, nervosité excessive… Tous ces symptômes sont ceux avant-coureur d’un Burn-Out. Et, selon une récente étude de l’institut Great Place to Work, il y aurait 48% de Français qui seraient confrontés à des situations de burn-out… Maddyness a été chercher les 4 meilleures astuces pour appréhender sa vie professionnelle en toute sérénité et ne pas sombrer dans la déprime.


En ce début d’année 2015, un sujet tabou, en France, est en train de prendre le devant de la scène : le stress au travail. Si les débats pour instaurer le Burn-Out en tant que maladie professionnelle devraient durer longtemps, il y a une certitude : une multitude d’astuces existent pour combattre la pression au travail !

Savoir dire NON !

Bien que dire « oui » à tout, part souvent d’une bonne intention ou d’une volonté de « montrer sa bonne volonté », il faut également savoir dire « non » lorsque la situation nous y oblige. Si, lorsqu’on refuse de donner un coup de main à un collègue, on lui explique les raisons de notre refus, il devrait très certainement, non pas nous en vouloir mais mieux comprendre nos missions.

Savoir dire « non », c’est, avant tout, comprendre qu’il n’y a que 24 heures dans une journée et que par conséquent tout ne pourra pas forcément être fait. C’est faire preuve, non pas de fainéantise, mais de pragmatisme et d’efficacité : Mieux vaut une tâche bien faite que deux à moitié réalisées.

Apprendre à déléguer

Dans le prolongement de savoir dire « non », le piège à éviter lorsque l’on veut être efficace et travailler en toute décontraction, c’est de refuser d’admettre que l’on peut se faire épauler. Même si vous êtes doué, minutieux et perfectionniste, personne n’est parfait ! Si Superman est qualifié de « super-héros », c’est pour la simple et bonne raison qu’il n’existe pas…

Apprendre à déléguer, c’est avant tout, faire confiance aux personnes avec qui vous travaillez et comprendre que 2 personnes qui travaillent main dans la main, vaudront toujours plus qu’une seule qui essaye de tout faire soi-même. Déléguer, c’est également accepter que d’autres soient tout aussi bon, voire meilleur dans certains domaines.

Prendre du recul

Même si un job est prenant (surtout en tant qu’entrepreneur), qu’il impose une certaine pression de la part des investisseurs, fournisseurs, clients ou collègues, ce n’est pas en dramatisant ces situations qu’elles se résoudront ! Certes, des obligations existent, mais prendre le recul nécessaire pour analyser où se trouvent les choses importantes dans la vie est une étape clé pour être détendu au travail.

Prendre du recul, c’est comprendre que même si certaines choses ne vont pas, il y en aura toujours d’autres qui apporteront de la satisfaction, des perspectives et de la motivation. C’est également, accepter de prendre la vie telle qu’elle est. De la prendre comme un jeu où, de temps en temps, nous perdons et dans d’autres occasions nous gagnons.

Affronter les obstacles

Eviter le stress, c’est aussi affronter les obstacles qui se dressent au quotidien. Une situation risque de poser problème ? Mieux vaut l’affronter et ne pas la mettre de côté en attendant des jours meilleurs car le problème ne fera que persister voire s’aggraver. Affronter les obstacles, c’est ne pas reporter au lendemain ce qui peut être fait le jour-même. C’est désamorcer les situations compliquées avant qu’elles ne deviennent critiques !

Gérer son stress s’apprend donc mais demande surtout de toujours voir le côté plein du verre plutôt que celui vide. Maîtriser la tension qui peut vite s’accumuler dans sa vie professionnelle n’est pas si aisé, mais une fois admis qu’en la domptant il est possible d’aller encore plus loin, le travail paraîtra tout de suite plus amusant…

Crédit Photo : Shutterstock