Actus#fashiontech
12 mars 2015
tatiana jama et lara roujez

Selectionnist, le « Shazam des magazines », boucle une levée de 2 millions d’euros

Serial-entrepreneuses à succès, Tatiana Jama et Lara Rouyres viennent d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès entre autres d’Elaia Partners et de Conegliano Venture, un fonds basé à New-York abondé par une famille industrielle de tout premier rang. Selectionnist, qui se présente comme le Shazam de la mode, souhaite maintenant accélérer son développement en France et à l’international.


Fondé il y a 1 an, la technologie est désormais présente sur une dizaine de titres, dont Grazia, Madame Figaro, ou encore Biba. Cela se matérialise par la mise en avant d’un espace sur leurs propres sites web afin de retrouver « tous les produits vus dans le print ». Une ambition qui a notamment séduit Pauline Roux, Investment Manager chez Elaia Partners, qui voit Selectionnist comme « le premier acteur à avoir véritablement réussi à créer un lien d’interaction fort entre le monde du Print et celui du eCommerce, dans un écrin éditorial précieux mettant en valeur les marques« .

En plus de son accélération en France et à l’international, Selectionnist vise aussi les magazines masculins, en ouvrant son inventaire à de nouveaux influenceurs. L’ambition ? Faire de l’application – qui a été téléchargée 40 000 fois, 48 heures seulement après son lancement – la destination shopping la plus aboutie du marché français. Aujourd’hui, l’application enregistre un « flash » toutes les 15 minutes en moyenne, dont la reconnaissance est possible à travers un catalogue produit de 50 000 références répartis en 5 catégories : Mode, la Beauté, la Décoration, la Culture et l’Enfant.

[quote]« Notre cible appartient à une nouvelle génération de ultra-connectée et en mouvement. Des femmes qui voyagent, physiquement ou depuis leur ordinateur. Nous souhaitons leur offrir la possibilité de retrouver et d’acheter une robe dans le Madame Figaro français, un accessoire de mode dans le Grazia Italien, un top dans le Allure New-yorkais ou un vêtement pour enfant dans le magazine parental japonais … » explique Tatiana Jama, co-fondatrice de Selectionnist.[/quote]

Ce tour de table marque le début d’une nouvelle aventure pour Selectionnist, dont les efforts en matière de Recherche & Développement devrait s’accentuer et marquer l’arrivée de nouvelles fonctionnalités. Parmi elles, il est notamment prévu la sortie prochaine d’une version B2B et d’un travail sur l’analyse des données pour « faire parler la data ».

Crédit Photo : Olivier Ezratty