Actus#WebMarketing
17 avril 2015
outils seo referencement

Les bonnes pratiques du SEO, un levier essentiel pour les startups

La visibilité naturelle sur les moteurs de recherche demeure au coeur de l’immense majorité des stratégies de marketing digital. Julien Ringard, directeur SEO de Digimood, accompagne de nombreuses startups dans la réflexion stratégique et la mise en oeuvre de leurs actions de référencement naturel. Il partage son expérience avec les lecteurs de Maddyness en se prêtant au jeu des questions et réponses.


Quel rôle peut jouer le SEO dans la stratégie de marketing digital d’une startup ?

La startup a des besoins de croissance, il est donc impératif d’activer des leviers qui soient utiles à court terme sans pour autant occulter le long terme. L’objectif étant de couvrir les besoins immédiats, mais également de ne pas négliger la nécessité de durabilité. En utilisant les techniques adéquates on peut obtenir assez rapidement des résultats en référencement naturel, et faire en sorte de les maintenir et de les faire évoluer en même temps que la startup.

[quote]Le SEO fait partie de ces leviers indispensables encore aujourd’hui. Il peut permettre de générer une audience non négligeable et un ROI certain.[/quote]

Comment puis-je analyser rapidement et facilement le référencement naturel d’un concurrent ?

Si on souhaite avoir des pistes de réflexion on peut regarder :

  • les mots-clés sur lesquels le site est positionné via des outils comme Yooda insight ou Semrush
  • consulter le Whois (ndlr : service permettant notamment de connaître le propriétaire d’un nom de domaine et l’hébergeur) pour tenter de détecter les réseaux de sites,
  • analyser le site pour obtenir des informations sur les pages qu’ils ont créé et donc les expressions qu’ils visent,
  • voir les ancres utilisées dans les backlinks, que l’on peut découvrir via des outils comme Ahrefs ou Majestic SEO
  • etc.

Par exemple une astuce consiste à utiliser la commande « site:monconcurrent.com » dans Google Search ou Google Images et d’effectuer une recherche par date en spécifiant les résultats de moins d’une semaine ou d’un mois. On obtiendra ainsi les dernières pages publiées sur le site et indexées par Google. Cela nous donnera une indication de l’orientation impulsée sur le site concurrent, voire tout simplement de son dynamisme ! Utile dans le cadre d’un éventuel partenariat : en effet, que penser d’un site qui n’a pas une nouvelle page indexée depuis plus d’un mois ?

Pour aller plus loin et faire un vrai audit concurrentiel, on peut s’accompagner de quelqu’un dont c’est le métier. Il saura ressortir les actions qui ont été déterminantes pour le concurrent. En effet, on peut facilement agréger beaucoup de données sur l’activité des concurrents avec des outils gratuits ou payants, mais l’expérience d’un professionnel permettra de ressortir les éléments qui ont été déterminants dans une stratégie SEO. La différence ne se fait pas toujours dans les singularités, contrairement à ce que certains débutants pourraient penser.

Quels sont les bonnes pratiques pour réussir le SEO de son site web ?

Pensez naturel ! Pensez pertinence ! La logique SEO est la même que celle qui a permis de fonder la startup : si votre produit/service est utile et trouve son public alors la startup a toutes les chances de réussir. C’est la même chose pour un site web et ses contenus. S’ils sont utiles à l’internaute, qu’ils apportent une vraie information et une vraie plus-value, le site a toutes les chances de réussir sur Google.

Ajoutez à cela une bonne couche de « popularité » autrement dit linking depuis des sites tiers et vous obtenez un site performant et qui se positionne.

[quote]La prise en compte de la popularité d’une page comme critère de pertinence a été la clef du succès de Google lors de son lancement en 1998.[/quote]

Une fois ces deux notions de base comprises (et qui serviront de fil conducteur), il ne faut pas oublier qu’on doit avoir un site performant techniquement parlant, sans erreur, qui charge vite, et optimiser l’expérience utilisateur. Le travail d’UX (ou expérience utilisateur) effectué pour l’internaute sera aussi utile pour faciliter la tâche au robot d’indexation GoogleBot. L’UX comprenant bien sûr aussi la compatibilité tout support avec un template responsive : la compatibilité avec les terminaux mobiles deviendra dès le 21 avril 2015 un critère de pertinence pour ressortir sur Google sur tablettes et mobiles.

Comment bien choisir son agence de référencement naturel ?

Je pense que deux choses sont primordiales :

  • La première c’est l’actif et le passif de l’agence. Son histoire et surtout son présent : les clients qu’elle a et qu’elle a eut et ce qu’elle fait pour eux. Le référencement est un métier de résultats, la nécessité d’un résultat immédiat pour les startups est accru par rapport aux entreprises qui n’ont pas leurs impératifs et spécificités. Il faut donc faire appel à une agence réactive et qui a fait ses preuves – avec des startups ou non.
  • La deuxième chose c’est le feeling avec ses interlocuteurs. Lorsqu’on travaille avec une agence on va être amené à être dans le même bateau pendant au moins plusieurs mois, mieux vaut donc choisir quelqu’un qui a la même vision des choses que nous. L’humain, c’est un critère important dans le choix de ses prestataires et il ne doit pas être écarté… C’est un critère qui est pris en compte par ceux qui ont de la bouteille, mais trop ignoré par les jeunes qui ont surtout une vision comptable de la chose…

Il faut garder en tête que l’agence ne repose que sur ses membres. Rédacteurs, référenceurs, chefs de projet, managers, etc. Des compétences individuelles constituantes d’une équipe qui avance soudée vers des objectifs communs. Il faut savoir voir au delà du nom de marque d’une entreprise, au delà de la personne morale, d’un SIRET, d’un chiffre d’affaires… Il y a bel et bien des personnes physiques, qui sauront – ou non – mettre toute leur ardeur à la tâche. En tant que directeur SEO, je sais au combien une agence repose sur les valeurs humaines qui la composent et j’ai toujours fait mon maximum pour bien m’entourer.

Crédit Photo : Shutterstock