Portfolio#OpenInno
17 avril 2015
Vinci

Comment Vinci innove avec startups et étudiants pour repenser son expérience client ?

Le week-end du 12 avril se tenaient 2 marathons de genres totalement différents. Le bitume de la capitale a été foulé par des milliers de personnes à l’occasion du Marathon de Paris, tandis qu’à Nice, une centaine de jeunes développeurs, marketeux et designers ont fait chauffer leurs ordinateurs durant la seconde édition du Hackathon VINCI – Nice Côte d’Azur. Maddyness était partenaire et membre du jury de cet événement. Immersion.


Prendre un avion, emprunter l’autoroute pour se rendre au travail ou partir en vacances, assister à un événement sportif ou un concert, autant de préoccupations qui concernent tout le monde. Pour améliorer l’expérience afin de rendre les trajets plus agréables et les loisirs plus intenses, Vinci et la Métropole Nice Côte d’Azur ont décidé de s’ouvrir aux jeunes innovateurs. Cette démarche d’Open Innovation a rassemblé pendant 48 heures, des talents venus de toute la France. Un record dans l’hexagone puisque 29 projets ont été présentés par 124 participants.

Peut-être ce succès est-il dû au cadre idyllique dans lequel s’est déroulé le concours, à savoir l’Allianz Riviera, emblématique stade de l’OGC Nice. Sans doute est-ce aussi pour les lots considérables soit 10.000 euros de primes partagés entre les trois équipes lauréates. Mais c’est aussi et surtout dû à l’opportunité d’être détecté, accompagné et coaché par les équipes de Vinci. Une porte d’entrée chez un fleuron français qui ne peut être qu’une aubaine pour lancer sa startup et toucher directement une masse importante d’utilisateurs.

Pitch Hackathon Vinci Autoroutes

29 équipes se sont succédées sur scène pour pitcher leur projet

La promesse est commune à de nombreux autres Hackathon, qui malheureusement se limitent très souvent à 48h d’intense communication pour aboutir ensuite sur un vide total. Dans le cas de Vinci, les ambitions sont avérées et la démarche déjà bien mature. A l’origine du projet, Simon Coutel, Responsable Innovation & Services numériques de VINCI Autoroutes. Un intrapreneur bien aguerri qui place l’Open Innovation au cœur de sa démarche.

Dans une logique donnant-donnant, il soutient des startups à l’imagine de Koolicar, spécialiste de l’auto-partage et Wynd expert du digital, et expérimente avec eux des usages qui pourraient venir enrichir l’expérience client des utilisateurs des stades, des autoroutes et des aéroports. Construit durant plusieurs semaines, le projet de hackathon a servi quant à lui un objet bien clair.

[quote] « Nous souhaitions réunir de jeunes talents pour innover et imaginer de nouveaux services qui amélioreront peut-être pour certains l’expérience client de demain » Simon Coutel, Vinci Autoroutes[/quote]

124 participants et 29 projets pour 2 lauréats

La lourde tâche du jury, auquel était convié Maddyness, fut de sélectionner les projets les plus inventifs et cohérents. Un véritable marathon a permis en un temps record de rencontrer chaque projet pour bien comprendre l’ambition des entrepreneurs en devenir.

Au final 17 projets ont été pré-sélectionnés et sont actuellement soumis au vote des internautes. On peut citer Babble Car, Be Me, Fast Way, Highway to game, ou encore Tracktl. Deux projets ont quant à eux déjà reçu respectivement le premier et second prix du jury Vinci.

Pitch Hackathon Vinci Autoroutes 3

Les grands gagnants de l’équipe Babble Car

Le grand vainqueur s’appelle Babble Car. Il s’agit d’un réseau social permettant de communiquer entre occupants de véhicules. Il offre la possibilité d’identifier les véhicules par leur plaque d’immatriculation pour signaler une roue crevée, un véhicule gênant, une proposition d’achat… ou tout simplement rentrer en relation. Une application qui a séduit le jury puisqu’elle fait sens pour une structure comme Vinci Autoroutes.

Pitch Hackathon Vinci Autoroutes 2

Le second prix revient à Light4Events

Le second prix a été décerné à Light4Events. La solution permet de synchroniser tous les téléphones lors d’un événement pour créer des shows lumineux dans lesquels le public est moteur de l’effet visuel. L’application permet d’effectuer des explosions de couleurs, des parties de snake géant dans les stades, ou encore de projeter des photos sur les écrans des smartphones. Une solution qui ferait sens dans l’Allianz Riviera.

On retiendra aussi les projets Be Me et Wever, coup de cœur du jury.

De l’expérimentation à l’application grâce à Vinci Lab

Ces 4 projets seront accompagnés par le Lab VINCI afin d’accélérer leur développement. Cette démarche aboutira ensuite sur une démonstration client, voire un déploiement à grande échelle si la collaboration s’avère fructueuse.

La collaboration avec ces startups en devenir, permettra à n’en pas douter de répondre aux besoins de nouvelles expériences client et d’offre de produits et services numérique. Cela permettra à Vinci de réduire les délais d’accès aux marchés. Mais pas seulement. Cette démarche d’open innovation permettra aussi d’investiguer de nouveaux territoires. Affaire à suivre.

[quote]A relire : #Voyage : Les futurs enjeux de la mobilité se jouent au coeur du Lab de VINCI Autoroutes[/quote]