Maddyness

La startup Miimosa mise sur le crowdfunding pour aider l’agriculture française

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

La startup Miimosa mise sur le crowdfunding pour aider l’agriculture française

Pepper Pepper Pepper
30 - trending  |  
Comments
Par Vincent Puren - 06 juillet 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

A l’occasion de la sortie de notre étude « MaddyInsights : 50 startups et innovation pour repenser l’Agroalimentaire », nous avons souhaité donner la parole aux acteurs qui transforment ce secteur. Face à la fragilisation de l’agriculture française, le crowdfunding, aussi appelé financement participatif, pourrait faire son entrée et devenir une alternative d’avenir. C’est le pari de Florian Breton, fondateur de la plateforme Miimosa.


Depuis plus de 20 ans, nous assistons à une fragilisation de l’agriculture française et de ses acteurs. 40% des exploitants perçoivent un salaire inférieur au SMIC et 26% des ménages agricoles vivent sous le seuil de pauvreté. Cette fragilisation des acteurs, conjuguée à la crise financière de 2007, ont pour principale conséquence une frilosité grandissante du secteur bancaire.

En parallèle, depuis 2013 le financement participatif connaît un essor fulgurant en France. Pourtant, l’agriculture, secteur d’excellence et de fierté nationale, n’a jamais réellement considéré ce nouvel axe de financement (à peine 1,5% des projets proposés). C’est ainsi qu’aux côtés de ses premiers partenaires, chambres d’agriculture, FNSEA et Jeunes Agriculteurs, l’entrepreneur Florian Breton a eu pour ambition de faire de MiiMOSA, un outil performant de la future chaîne de financement de notre agriculture.

Certaines plateformes, souvent pour des raisons médiatiques, aiment se positionner comme des concurrentes aux banques. En réalité, le financement participatif, et donc MiiMOSA, vient compléter l’offre bancaire tout en offrant de nouvelles perspectives.

[quote] « Intégrer MiiMOSA dans son plan de financement est un réflexe d’avenir. Pour la première fois et dans la perspective de Bâle III, l’OCDE pointe l’urgence à réduire la trop forte dépendance à l’égard des banques et de trouver dans le marché des relais de croissance. Le financement participatif en fait partie » raconte Florian Breton, fondateur de MiiMOSA[/quote]

Le crowdfunding pour compléter et non remplacer les banques

Un véritable travail d’image et de notoriété est à faire. Malgré tout, plus de 12 000 personnes visitent déjà chaque mois la plateforme. Parmi les internautes, évidemment un certain nombre d’agriculteurs, qui pour certains proposent à la foule de co-financer leurs projets. Ces derniers ont recours à MiiMOSA pour deux raisons.

MIIMOSA

Tout d’abord un refus d’accompagnement du secteur bancaire, auquel MiiMOSA représente une alternative, une voix providentielle pour percevoir un financement. Ce cas de figure représente environ 40% des projets publiés. L’autre cas de figure est le complément de financement.

[quote] « Intégrer MiiMOSA dans son plan de financement est un réflexe d’avenir pour nos agriculteurs et TPE alimentaires car cela offre de nombreux avantages. Communiquer, développer sa notoriété et son activité commerciale, valoriser son travail et ses produits » Florian Breton, fondateur de MiiMOSA[/quote]

Pour atteindre le financement attendu, les agriculteurs et TPE alimentaires ont en leur sein les ressorts du financement participatif. Ils fonctionnent en réseau, sont connus et ont, pour certains, de très nombreux clients. La plateforme de crowdfunding est donc un outil leur permettant de « convertir » ces énergies de proximité.

5 règles pour se faire financer

75% des projets publiés perçoivent un financement (un très bon chiffre). Pour y parvenir, ceux-ci respectent 5 règles essentielles :

1. soigner la rédaction de son projet (histoire, illustrations, contreparties attractives valorisant une activité, un savoir-faire).

2. avant le lancement du projet il faut en parler, sensibiliser son entourage, ses proches, ses clients, désireux de devenir les acteurs et ambassadeurs de son projet.

3. une fois le projet en ligne, mener sa campagne de mobilisation auprès de son premier cercle qui lui-même « sensibilisera » le 2è cercle. Comment ? Emails, blogs, réseaux sociaux, téléphones, marchés, etc.

4. donner régulièrement des actualités sur sa collecte et inviter ses contributeurs à partager le projet

5. au terme de la collecte, au-delà d’adresser les contreparties, il est important de remercier sa communauté et de la « faire vivre ». Les liens développés sont extrêmement forts. Ces contributeurs sont des mécènes de coeur, des personnes fidèles à l’activité du porteur de projet et de superbes ambassadeurs.

[quote]« Institutrice depuis 12 ans, Sylvie avait décidé de réaliser son rêve, celui de s’installer en élevage caprin. Après avoir essuyé quelques refus des banques, elle nous a sollicité pour une importante collecte (12 000€), nécessaire à son installation. En seulement quelques semaines, sa collecte a fédéré 227 contributeurs et 15 280€, lui permettant ainsi d’être la 1ère éleveuse caprin en agriculture biologique de Haute-Marne mais également d’être finalement accompagnée par le secteur bancaire » se souvient Florian Breton[/quote]

Une plateforme d’utilité publique ?

En sélectionnant MiiMOSA parmi les 8 startups de l’événement Jeudigital du 28 avril 2015, le Ministère de l’Agriculture a clairement considéré MiiMOSA comme une plateforme d’utilité publique. Au-delà du financement, les missions de Florian Breton et de son équipe sont multiples : travailler au renouvellement des générations, valoriser les acteurs, les filières, créer du lien social, rapprocher nos concitoyens de la « terre nourricière ».

[quote]« Être agriculteur, être un artisan de l’alimentation, c’est tout simplement vouloir nourrir le monde. Nous allons faire en sorte que les jeunes (et les moins jeunes) aient envie de travailler dans ces secteurs » Florian Breton, fondateur de MiiMOSA[/quote]

En contribuant aux projets proposés par MiiMOSA, la communauté cherche quant à elle donner du sens son engagement. Soutenir nos agriculteurs et TPE alimentaires, c’est soutenir une alimentation de qualité et diversifiée mais également, tout simplement, notre souveraineté alimentaire.

De plus, au travers de contreparties inédites et exclusives, la communauté bénéficie d’expériences, de produits et services au contact de nos porteurs de projet comme la privatisation d’un domaine viticole ou d’une serre pour une soirée thématique, des ateliers de cuisine, des prestations d’hébergement à la ferme, une initiation au métier de distilleur, une semaine en immersion dans la vie d’une chevrière, etc.

En bref, à ce jour MiiMOSA travaille sur sa première levée de fonds (environ 500 000 euros recherchés) afin de recruter, structurer et développer cet outil sur le plan national et financer 1 000 projets d’ici à fin 2017, soit entre 7 et 9 millions d’€ injectés dans les secteurs défendus et 3 000 projets d’ici à fin 2019 (+ de 21 millions d’euros).

[quote]Vous souhaitez appréhender les enjeux et nouveaux acteurs de l’agro-alimentaire (Agriculture, Distribution, Commerce, etc.) ? Alors notre MaddyInsights Food&Tech est fait pour vous : 2500 startups ont été analysées par nos soins, 11 experts ont souhaité répondre à nos questions et de nombreuses prédictions / tendances y sont décryptées. Découvrez le sommaire ci-dessous :[/quote]

Par

Vincent Puren

06 juillet 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge