Maddyness

Parrot mène son augmentation de capital à bien et lève 300 millions d’euros

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Parrot mène son augmentation de capital à bien et lève 300 millions d’euros

Pepper Pepper Pepper
3 - trending  |  
Comments
Par Anais Richardin - 14 décembre 2015 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Parrot a réussi son augmentation de capital, la totalité des 17 575 279 actions créées ont été achetées au prix de 17 euros chacune. L’objectif : accélérer son développement.


Le géant français du drone, côté sur Euronext, signe l’une des plus belles levées de l’année avec l’annonce samedi 12 décembre d’une augmentation de capital de 300 millions d’euros. L’opération, amorcée en novembre aura principalement vocation à permettre à Parrot d’accélérer son développement et de consolider son leadership sur les marchés des drones grand public et des drones professionnels.

Cette levée de fonds permet à différents investisseurs d’entrer au capital : IDG Capital Partners qui accède à 1,5 % du capital de Parrot et Bpifrance qui détiendra environ 5 % du capital de Parrot post-opération. Henri Seydoux, principal actionnaire de Parrot à travers la société Horizon qu’il contrôle, a participé à cette levée pour un montant d’environ 93 millions d’euros mais voit tout de même sa part se réduire, passant de 40,69% avant l’augmentation de capital à 35,16%.

 

Cette augmentation de capital massive équivaut aux trois quarts de la capitalisation boursière la société créé en 1994 qui a opéré un virage stratégique en 2010 avec son premier drone, le Parrot A.R Drone. Si Parrot a réaffirmé sa volonté de consolider sa position dans le secteur des drones, le marché grand public des drones de loisir ne serait pas son seul objectif.

Depuis quelques mois en effet, Parrot a multiplié les rachats et prises de participation. Une politique de croissance externe qui lui a valu de prendre une participation dans senseFly, entreprise suisse qui conçoit des ailes volantes ultralégères et autonomes pour la cartographie, mais aussi Airinov, spécialiste des drones agricoles et qui a accueilli Parrot comme actionnaire majoritaire, tout comme EOS, spécialite de la robotique mobile de surveillance. Sans oublier MicaSense, une entreprise américaine spécialisée elle aussi dans le domaines des drones agricoles dont Parrot détient désormais 51%.

Par

Anais Richardin

14 décembre 2015 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos Articles les plus lus

Pourquoi PoP quitte Station F

Business
Par Maddyness - 18H20mercredi 14 mars 2018
Next

10 (très) mauvaises habitudes qui pompent votre énergie

Entrepreneurs
Par Iris Maignan - 00H00samedi 24 février 2018
Next

Mathilde Lacombe : "Pourquoi je quitte Birchbox"

Entrepreneurs
Par Anais Richardin - 16H24mardi 17 avril 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Revenir à la une
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge