Maddyness

Aryballe Technologies lève 3,1 millions d’euros pour développer son nez électronique

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Aryballe Technologies lève 3,1 millions d’euros pour développer son nez électronique

Pepper Pepper Pepper
72 - trending  |  
Comments
Par Audrey Serra - 15 juin 2016 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Aryballe Technologies a mis au point un prototype de nez électronique capable de reconnaître les odeurs. Cette première levée de 3,1 millions d’euros, va lui permettre de financer sa croissance et de lancer l’industrialisation de son prototype NeOse.

Fondé en 2014 par Tristan Rousselle, Delphine Pau et Sam Guilaumé, Aryballe Technologies a mis au point, en moins de deux ans, son premier capteur d’odeurs universel qui imite les récepteurs olfactifs humains : NeOse. La startup a finalisé sa première levée de fonds de 2,6 millions d’euros, notamment grâce au concours du fonds CEA Investissement, véhicule de financement du Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Energies Alternatives, d’Innovacom et de sociétés de gestion de patrimoine privé. L’arrivée en novembre du groupe japonais Asahi Kasei complète le tour de table, portant ainsi le montant total levé à 3,1 millions d’euros.

Aryballe Technologies

Pas plus gros qu’une télécommande ronde, NeOse aspire les odeurs via un petit ventilateur interne. Les molécules de chaque odeur vont ensuite se fixer, par affinité, à la surface d’une cinquantaine de nano-capteurs, qui imitent les récepteurs olfactifs humains. Une photo sera ensuite saisie de manière à transformer l’odeur en signature visuelle sous forme d’un code barre. Les informations collectées sont alors envoyées, grâce à une puce microélectronique, vers la base d’odeurs d’Aryballe puis analysées pour retrouver l’odeur associée à la signature visuelle.

Cette levée de fonds sera l’occasion pour la startup d’entamer la phase d’industrialisation de sa solution NeOse, avec une mise sur le marché prévue dans moins d’un an. Pour l’instant, la base, en constante progression, reconnaît 150 odeurs, alors que le nez humain en reconnaît 10 000 !

Aryballe Technologies

Par

Audrey Serra

15 juin 2016 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge