Actus#MaddyFeed
8 juillet 2016

Google DeepMind utilise le machine learning pour combattre les maladies oculaires

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles qui ont retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, zoom Google qui mobilise DeepMind pour lutter contre la cessité, sur l’Hyperloop One et sur le boitier de Facebook qui permettra de connecter toute la planète en 4G.

Bots need a personality, not a brain like a vending machine

VB

Facebook’s recent chatbot announcement about delivering ecommerce to the service’s extensive user base has put artificial intelligence into the spotlight again. However, there’s a major problem with these new bots: a lack of human understanding.

Source : Venture Beat

Google DeepMind pairs with NHS to use machine learning to fight blindness

deepmind

Google DeepMind has announced its second collaboration with the NHS, working with Moorfields Eye Hospital in east London to build a machine learning system which will eventually be able to recognise sight-threatening conditions from just a digital scan of the eye.

Source  : The Guardian

 

If you’re waiting for a self-driving car revolution, keep waiting

Not a week goes by, it seems, without some sort of development in the world regarding self-driving cars. Whether it’s Google going on a hiring spree as it attempts to accelerate its efforts or General Motors acquiring Cruise, a driverless-car startup, the subject consistently finds a place in any given news cycle. And now Uber recently got in the mix, putting autonomous cars on the streets of Pittsburgh.

Source : TechCrunch

28 minutes entre Helsinki et la Stockholm : Hyperloop One cherche à convaincre

hyperloop

Hyperloop One a publié une étude dans laquelle l’entreprise affirme pouvoir relier les capitales de la Suède et de la Finlande en 28 minutes seulement grâce au mode de transport futuriste imaginé par Elon Musk. Ce trajet nécessite normalement plus d’une heure en avion.

Source : Numerama

La nouvelle trouvaille de Facebook pour connecter la planète en 4G

maddyfeed2

Le réseau social lance un boîtier permettant de créer des réseaux cellulaires à l’échelle locale. Quatre milliards de personnes n’ont toujours pas accès à Internet et 10% de la population mondiale est privée de réseaux cellulaires. Autant de membres potentiels manquants pour Facebook, qui travaille depuis plusieurs années pour connecter la planète. Sur son blog dédié aux développeurs, le réseau social annonce OpenCellular, une plate-forme d’accès sans fil open source destinée à offrir un réseau cellulaire au plus grand nombre, y compris dans les terres les plus reculées.

Source : 01net