Actus#télécoms
4 août 2016

Cheetah Mobile met la main sur News Republic pour en faire un leader de l’agrégation de contenus

La startup bordelaise News Republic, éditrice d’ une application d’agrégation de contenus d’actualité, annonce son rachat par le géant chinois Cheetah Mobile. Montant de la transaction : 57 millions de dollars.

Créée en 2008 à Bordeaux par Gilles Raymond, la société News Republic, aujourd’hui présente à San Francisco et dans une poignée de villes comme Paris, Londres, New Delhi ou encore Berlin, vient d’être rachetée par le géant chinois Cheetah Mobile, troisième développeur mondial d’applications (hors jeux), côté au New York Stock Exchange.

Des revenus publicitaires partagés avec 1650 éditeurs

Employant 40 personnes, News Republic propose depuis 2010 une application qui permet d’agréger les contenus de multiples éditeurs selon ses centres d’intérêt et des thématiques pré enregistrées dans l’application. Avec plus de 1650 partenaires à travers le monde, d’agences de presse aux gros médias en passant par des blogs influents, la société française a su prendre la vague du renouveau de la presse pour proposer une application qui répond au besoin de « snacking » de l’info des lecteurs aujourd’hui. Véritable revue de presse quotidienne, News Republic couvre 40 pays, 37 langues et revendique 50 000 articles par jour. Devant cette masse d’information, les 10 millions d’utilisateurs de New Republic se voient proposer des sélections personnalisées sur lesquelles ils peuvent agir au grès de leurs envies.

Disponible gratuitement sur l’App store et Google Play, l’application tire ses revenus de la publicité. Revenus partagés avec les éditeurs partenaires. De nombreuses fois récompensée, notamment au Mobile World Congress de Barcelone en 2015, l’application a enregistré un véritable bond dans ses téléchargements lorsqu’un premier contrat avec HTC a été signé pour pré-embarquer l’application dans tous les téléphones de la marque. Depuis, d’autres lui ont emboité le pas : Acer, Wiko en Europe ou encore Huawei et même Samsung en Chine.

Une stratégie portée sur les contenus

Aujourd’hui c’est donc le développeur chinois qui montre son intérêt en mettant la main sur la société française qui devient une filiale à 100% de Cheetah mobile. La marque, qui devrait être conservée, sera renforcée dans les mois à venir et des recrutements sont à prévoir, notamment à Bordeaux, pour des postes de community managers ou encore d’éditeurs. Avec ce rachat, la startup française bénéficie de la force de frappe de Cheetah Mobile, spécialiste des applications utilitaires, qui a dépassé les 650 millions d’utilisateurs à travers le monde, dont 80% en dehors de la Chine. Une occasion unique pour News Republic de séduire de nouveaux utilisateurs. Côté partenaires, de nouveaux contrats sont déjà en cours de signature.

Cheetah Mobile avait déjà racheté une autre startup française l’année dernière : MobPartner, spécialiste de la publicité mobile, pour un montant de 58 millions de dollars. Une opération qui  a permis au géant chinois de sortir une plateforme publicitaire mobile maison : la Cheetah Ad Platform. Avec ce nouveau rachat, Cheetah Mobile enfonce le clou de sa nouvelle stratégie portée sur les contenus. Objectif : devenir un leader mondial bien sûr.